Aller directement au contenu

Les allergies au gluten ne seront plus qu’un mauvais rêve ?

À l'heure actuelle, les allergiques au gluten n'ont comme seule solution que de renoncer à tous les aliments contenant du blé, de l'orge, du seigle ou encore de l'avoine afin d'échapper à la maladie coeliaque. Hors cela va peut-être changer ! Des chercheurs australiens du Walter and Eliza Institute de Melbourne viennent de découvrir les trois composantes communes allergènes. …

À l’heure actuelle, les allergiques au gluten n’ont comme seule solution que de renoncer à tous les aliments contenant du blé, de l’orge, du seigle ou encore de l’avoine afin d’échapper à la maladie coeliaque. Hors cela va peut-être changer ! Des chercheurs australiens du Walter and Eliza Institute de Melbourne viennent de découvrir les trois composantes communes allergènes. Les analyses de sang de patients allergiques ayant consommé du gluten ont permis aux chercheurs d’étudier la réponse immunitaire face à la présentation, in vitro, de 2 700 peptides dérivés du gluten. La réponse immunitaire de ces patients « cobayes » a mis en exergue que les cellules immunitaires pathogènes stimulées par le gluten sont très peu diversifiées et donc très spécifiques. Une découverte qui va permettre aux scientifiques de développer des immuno-thérapies  à des doses très faibles de peptide, basées sur la désensibilisation comme dans le cas des traitements des allergies. Actuellement, trois traitements seraient en cours de développement. 

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend