Aller directement au contenu

Les associations italiennes ne barreront pas la route de Lactalis.

Deux associations de consommateurs et d’usagers bancaires italiennes avaient déposé une requête pour tenter de contrer Lactalis. Elles réclamaient la suspension immédiate de l’OPA du français, en raison d’un non-respect de la législation financière italienne et d’un manque de transparence. Un juge du tribunal administratif de la région de Rome vient de

Deux associations de consommateurs et d’usagers bancaires italiennes avaient déposé une requête pour tenter de contrer Lactalis. Elles réclamaient la suspension immédiate de l’OPA du français, en raison d’un non-respect de la législation financière italienne et d’un manque de transparence. Un juge du tribunal administratif de la région de Rome vient de rejeter cette requête, jugeant les informations données aux actionnaires de Parmalat suffisantes pour prendre position. Il a néanmoins annoncé que la décision définitive devait être prise de façon collégiale par le tribunal, et a fixé une nouvelle audience à la date du 8 juin 2011. De son côté, Lactalis ne communique pas sur le récent rejet de son offre par Parmalat, jugée trop basse. Un bon connaisseur du groupe a déclaré : « je pense qu’ils vont négocier mais que Lactalis va prendre tout son temps pour répondre ».

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Croissance mondiale pour le snacking
Croissance mondiale pour le snacking

Les habitudes de consommation et les attentes en termes de snacking ont-elle changé avec la pandémie liée au Covid-19? «La crise de la …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend