Aller directement au contenu

Les éleveurs se disent « roulés dans la farine » et bloquent de nouveau Bigard.

Le 10 novembre avait été signé, suite à une vague de blocage de neufs abattoirs,  un accord portant sur une hausse des prix de la viande de 2 à 5 centimes d'euro le kilo. Cependant, cet accord n’a porté que sur une semaine ce qui, bien sûr, ne satisfait pas les éleveurs.

Le 10 novembre avait été signé, suite à une vague de blocage de neufs abattoirs,  un accord portant sur une hausse des prix de la viande de 2 à 5 centimes d’euro le kilo. Cependant, cet accord n’a porté que sur une semaine ce qui, bien sûr, ne satisfait pas les éleveurs. Depuis dimanche soir les blocages ont donc repris. Une vingtaine d’éleveurs bovins de la Confédération paysanne des Pays de la Loire bloquent l’abattoir Charal de Cholet (groupe Bigard-Socopa) pour réclamer notamment une revalorisation du prix de la viande payé au producteur à hauteur de « 60 centimes d’euro de revalorisation au kilo, étalée sur un délai de six semaines ». Les éleveurs réclament aussi l’avancement à décembre du versement du solde des aides européennes prévu en juin afin d’améliorer la trésorerie des éleveurs qui serait, selon ces derniers, « catastrophique ».

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend