Aller directement au contenu

Les marques de distributeurs triomphent !

Selon l’indicateur exclusif SymphonyIRI pour LSA, en juillet les ventes de produits de grande consommation ont baissé de 0,6% en volumes dans les hypers et supermarchés. Ceci reste néanmoins à nuancer étant donné que les ventes en juillet 2010 avait été excellentes (+2,5%). Mais pourquoi le mois de juillet accuse-t-il un tel recul de la consommation ?

Selon l’indicateur exclusif SymphonyIRI pour LSA, en juillet les ventes de produits de grande consommation ont baissé de 0,6% en volumes dans les hypers et supermarchés. Ceci reste néanmoins à nuancer étant donné que les ventes en juillet 2010 avait été excellentes (+2,5%). Mais pourquoi le mois de juillet accuse-t-il un tel recul de la consommation ?

  • Principalement en raison des conditions météorologiques, qui ont miné le moral des français et causé les mauvais résultats du secteur des boissons sans alcool et des glaces.
  • Les consommateurs ont préféré se tourner vers les produits d’épicerie et les surgelés salés, permettant ainsi à ces deux catégories de produits de rattraper le retard accumulé au printemps.

Autre tendance importante à noter : les marques de distributeurs tirent leur épingle du jeu, comme en juin, et parviennent à de bien meilleurs scores que les marques nationales (+0,5% pour les premières contre -1% pour les secondes). La météo est peut-être là aussi à l’œuvre, mais l’inflation de façon générale a pesé sur les bourses des ménages et les a incités à se tourner vers ces produits moins coûteux. Les français ont enfin préféré faire leurs courses dans des hypermarchés plutôt que dans d’autres types de grandes surfaces.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Croissance mondiale pour le snacking
Croissance mondiale pour le snacking

Les habitudes de consommation et les attentes en termes de snacking ont-elle changé avec la pandémie liée au Covid-19? «La crise de la …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend