Aller directement au contenu

Les prix du porc flambent en Allemagne !

L’Allemagne est devenue le premier pays exportateur de porcs en Europe grâce à ses abattoirs très performants. Ainsi, elle achète des porcs dans les autres pays européens, les abat sur son territoire, puis les revend dans le monde entier. Actuellement, ce pays approvisionne deux clients majeurs : la Chine et la Russie.

L’Allemagne est devenue le premier pays exportateur de porcs en Europe grâce à ses abattoirs très performants. Ainsi, elle achète des porcs dans les autres pays européens, les abat sur son territoire, puis les revend dans le monde entier. Actuellement, ce pays approvisionne deux clients majeurs : la Chine et la Russie. Or, les exportations de viande de porc de l’Allemagne vers la Chine ont littéralement explosé : elles sont passées de 260 tonnes en 2009 à 17 000 tonnes en 2010, rapporte Thomas Vogelsang de l’Association fédération de l’Industrie allemande de la viande (BVDF) dans le quotidien allemand Bild. De même, la Russie a acheté 50% de porcs de plus que l’année passée : 165 624 tonnes en 2009 contre 204 105 tonnes en 2010. De fait, les abattoirs locaux allemands ont de plus en plus de mal à s’approvisionner et les prix du porc commencent à s’en ressentir. Ainsi, Heike Harstick, la dirigeante de l’Association de la viande allemande (VdF), a annoncé :

  • « nous nous attendons à une hausse des prix de la charcuterie de 10 à 15% » en Allemagne en raison de l’augmentation des exportations de viande de porc de qualité.

Des tensions ont également eu lieu récemment sur les ventes de bœufs d’origine française, qui étaient achetés 15% plus cher par les entreprises allemandes que par les françaises, « asséchant les volumes disponibles pour les abattoirs français », s’était écrié Philippe Mangin, président de Coop de France. Cette flambée des prix du porc risque donc d’avoir un impact sur les prix de la viande en France.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend