Aller directement au contenu

Les salariés de la Sécah en grève pour dénoncer les agissements d’Elivia.

Le groupe Elivia, anciennement Soviba, est le numéro deux de la viande en France, notamment grâce à sa marque "Tendre et Plus". Dans le Nord, il détient les Abattoirs de Noeux les Mines et est co-gérant de la Sécah, qui exploite les Abattoirs d'Hazebrouck.

Le groupe Elivia, anciennement Soviba, est le numéro deux de la viande en France, notamment grâce à sa marque « Tendre et Plus« . Dans le Nord, il détient les Abattoirs de Noeux les Mines et est co-gérant de la Sécah, qui exploite les Abattoirs d’Hazebrouck. Ces derniers ont nécessité il y a trois ans des travaux d’accompagnement pour améliorer l’outil d’abattage. Cependant, le groupe a annoncé sa décision de fermer le site, invoquant des difficultés sanitaires, ce que la Sécah dénonce. Les salariés sont ainsi entrés en grève le 3 avril dernier. Voici le communiqué qu’ils ont fait paraître :

 

« ELIVIA ASSASSINE LES ABATTOIRS D’HAZEBROUCK

Le groupe Elivia ( ex Soviba ) connu par les consommateurs par sa marque « Tendre plus » a décidé d’arrêter ses abattages à Hazebrouck afin de pérenniser son outil situé à Noeux-Les-Mines condamnant la fermeture de l’abattoir d’Hazebrouck. La lâcheté des responsables d’Elivia n’a d’égale que leur sournoiserie puisqu’au lieu de reconnaître que leur départ est lié à l’activité moyenne de leur abattoir de Noeux-Les-Mines, ceux-ci en incombe la faute à la Sécah qui exploite l’abattoir d’Hazebrouck. Si effectivement l’abattoir a connu des difficultés sanitaires et structurelles liées aux nombreuses normes européennes, la ville et tous les opérateurs de la Sécah ont relevé le défi avec pour finalité le reclassement sanitaire de l’outil en 2.

 

Ce nouveau classement n’a pas fait les affaires d’Elivia car Elivia s’était engagé par écrit à remettre le tonnage enlevé ces 2 dernières années à la Sécah d’où ces accusations mensongères à notre encontre. Elivia, pour expliquer son départ, nous accuse d’avoir libéré un bovin consigné et prétend que les analyses microbiologiques effectuées par leur service qualité démontrent un risque sanitaire. MENSONGES ! ! ! ! !

 

Le salarié d’Elivia qui a pris en charge le bovin consigné l’a fait d’une manière délibérée malgré l’interdiction verbale de la direction de la Sécah et des services vétérinaires. Preuve qu’il y a bien faute intentionnelle d’Elivia puisqu’après enquête interne des services vétérinaires, un avertissement administratif leur a été adressé.
Concernant les analyses microbiologiques, Elivia n’a pas respecté les procédures obligatoires applicables aux abattoirs.

 

Entre 2009 et 2010, aucune analyse microbiologique et aucun suivi sanitaire n’a été effectué chez Elivia Hazebrouck et pour cause : absence de qualiticien pendant 1 an ! ! !

 

Qui sont ces dirigeants qui prétendent être au TOP de la réglementation sanitaire et se permettent d’être les donneurs de leçon : des Bienfaiteurs du Steack-hachié Tendre plus. »

 

Source : agro-media.fr avec le communiqué de la Sécah.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend