Aller directement au contenu

Licenciement abusif chez Bigard ?

C’est en tout cas le message passé par les syndiqués Force Ouvrière, Pascal Lenoir et Cédric Bouquet, licenciés pour faute grave. Retour au 7 février 2011 : le délégué syndical arrête la ligne de production et demande aux salariés de ne réaliser que 7 heures au lieu de 9 heures dans le but d’obtenir une augmentation des salaires.

C’est en tout cas le message passé par les syndiqués Force Ouvrière, Pascal Lenoir et Cédric Bouquet, licenciés pour faute grave. Retour au 7 février 2011 : le délégué syndical arrête la ligne de production et demande aux salariés de ne réaliser que 7 heures au lieu de 9 heures dans le but d’obtenir une augmentation des salaires. Les deux syndiqués répondent favorablement à la requête jusqu’au mercredi. Le jour suivant, ils sont mis à pied et sommés de quitter l’usine. Une grève spontanée s’ensuit, mais elle s’arrête rapidement. Selon un syndiqué FO, le délégué FO a été menacé de mise à pied puis de licenciement pas la direction. Il est reproché à Pascal Lenoir et Cédric Bouquet « une campagne de dénigrement de l’entreprise et de l’encadrement de l’établissement avec la volonté de porter atteinte à sa réputation et l’intention de lui nuire », et « un refus de travailler selon le planning de travail établi ».

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend