Aller directement au contenu

L’industrie agroalimentaire chilienne parie sur le big data et l’intelligence artificielle

Le secteur agroalimentaire chilien est l’un des plus dynamiques de l’économie nationale. En termes d’exportations, il se place deuxième après le cuivre. Avec cet engagement envers l’innovation technologique, le gouvernement chilien cherche à entamer une nouvelle ère dans sa stratégie internationale. Allant au-delà de l’exportation et l’importation de produits et services, le pays avance vers le développement de synergies …

L’industrie agroalimentaire chilienne parie sur le big data et l’intelligence artificielle
Dans le cadre de ProChile Global X, le nouveau programme d’accélération des start-ups et scale-ups du gouvernement chilien, les projets agro-industriels disruptifs percent aujourd’ hui sur le marché européen.

Le secteur agroalimentaire chilien est l’un des plus dynamiques de l’économie nationale. En termes d’exportations, il se place deuxième après le cuivre. Avec cet engagement envers l’innovation technologique, le gouvernement chilien cherche à entamer une nouvelle ère dans sa stratégie internationale. Allant au-delà de l’exportation et l’importation de produits et services, le pays avance vers le développement de synergies capables de répondre aux problématiques mondiales.

Grâce à d’importants investissements et des partenariats public-privé, le secteur agro-industriel chilien s’engage dans des chantiers autour de la Big Data et l’Intelligence Artificielle. En capitalisant sur son expérience des marchés internationaux, ses infrastructures modernes et sa capacité logistique, le pays cherche à favoriser l’émergence de nouveaux projets innovants qui doivent lui permettre de maintenir son leadership international et de contribuer à l’alimentation du futur.

Des projets agro-industriels disruptifs qui percent aujourd’ hui sur le marché européen

Dans le cadre de ProChile Global X, le nouveau programme d’accélération des start-ups et scale-ups du gouvernement chilien, les projets agro-industriels disruptifs percent aujourd’ hui sur le marché européen.

Grâce à son algorithme d’intelligence artificielle intitulé Giuseppe, The Not Company décompose les propriétés moléculaires des aliments d’origine animale et identifie des molécules équivalentes pour reproduire leurs textures, leurs arômes, leurs saveurs et leurs caractéristiques fonctionnelles à partir d’ingrédients 100% végétaux. Grâce à cette technologie, la start-up produit actuellement une gamme vegan alternative de laits, sauces, glaces et viandes et travaille à la conception de centaines d’autres produits. The Not Company a été récompensée dans le cadre du programme « Technology Pioneers 2020 » du Forum économique mondial et est la première entreprise chilienne à faire partie du top 10 de l’indice Forward Fooding FoodTech500.

A l’ aide d’ un système d’analyse moléculaire similaire, Charaka, l’algorithme de The Live Green Co, crée des recettes prêtes à l’emploi que l’on prépare avec un peu d’ea u, pour des crêpes ou des hamburgers avec des ingrédients d’origine 100% végétale. Cependant, le modèle de l’entreprise n’est pas de commercialiser ces produits mais de proposer son logiciel à de grands fabricants d’aliments transformés. Grâce à cette technologie, les acteurs agro-industriels peuvent identifier des alternatives végétales pour remplacer facilement les additifs synthétiques ou d’origine animale traditionnellement utilisés dans la fabrication de leurs produits. Dans le cadre de ProChile Global X, la start-up rejoint Respond 2021, le programme d’accélération allemand de la Fondation BMW Herbert Quand.

En combinant la biotechnologie et l’ ingénierie alimentaire, ProteraBio a développé un algorithme prédictif qui calcule des millions de combinaisons d’acides aminés. Il simule des modèles pour la fabrication de nouveaux ingrédients végétaux riches en protéines, plus sûrs, économiques, durables et sains. Cette technologie, qui pourrait révolutionner le marché mondialdes protéines, vient de conclure un tour d’investissement de 15,6 millions de dollars US auprès de Sofinnova Partners, un fonds européen de capital-risque spécialisé dans la santé et le développement durable.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend