Aller directement au contenu

L’ultimatum posé par les éleveurs bovins aux acteurs de la filière touche à sa fin

Cela fait presqu'un mois que l'ultimatum a été déposé par les éleveur bovins, ils touchent presqu'à sa fin et les acteurs de la filière vont devoir formuler leurs propositions.

L’ultimatum posé par les éleveurs bovins aux acteurs de la filière touche à sa fin
Pour sortir de la crise, les éleveurs bovins ont déposé un ultimatum aux autres protagonistes de la filière bovine, celui-ci touche bientôt à sa fin.

Face à la crise qui les oppose aux professionnels de la filière bovine et distributeurs, les éleveurs avaient posé un ultimatum. Celui-ci touche bientôt à sa fin, retour sur les mesures attendues par les éleveurs.

C’est à l’issue d’une table ronde organisée, le 12 mai, par le ministère de l’Agriculture, les éleveurs bovins, dépassés par la crise avaient posé un ultimatum d’un mois aux autres protagonistes de la filière bovine pour trouver des solutions.

Augmenter les prix par bête et réviser les marges

La Fédération nationale bovine (FNB) et la FNSEA, il s’agissait tout d’abord de décrocher une augmentation du prix payé aux producteurs allant de 200 à 250 euros par bête ! Ils attendaient ainsi des abattoirs et de la grande distribution qu’ils révisent leurs marges. Si aucune mesure n’était envisagée, les éleveurs n’excluaient pas de reprendre leurs actions coup de poing dans les surfaces de moyennes et grandes distribution et blocages des sites d’abattage. Le 12 juin, les réponses devraient tomber : favorable aux éleveurs ou non. Affaire à suivre.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend