Aller directement au contenu

« Lulu le Merlu » à la pêche !

L'industriel Halieutis, filiale du groupe Roullier depuis 1994, mise sur la filière de pêche locale Lorientaise : le merlu. En effet, en 2009, plus de 200 tonnes de merlu ont été converties en farine, une situation que déplore aujourd'hui cet industriel spécialisé dans les produits de la mer. Afin d'y remédier, il s'est alors entouré de partenaires tels que …

L’industriel Halieutis, filiale du groupe Roullier depuis 1994, mise sur la filière de pêche locale Lorientaise : le merlu. En effet, en 2009, plus de 200 tonnes de merlu ont été converties en farine, une situation que déplore aujourd’hui cet industriel spécialisé dans les produits de la mer. Afin d’y remédier, il s’est alors entouré de partenaires tels que la société mixte Lorient Keroman, le Comité local des pêches maritimes et les élevages marins « Lorient Etel » ainsi que le mareyeur Moulin Marée Lorient et enfin de l’armateur Scapêche (filiale des Mousquetaires) pour revaloriser l’espèce. Le projet d’une durée de 18 mois consistera donc à réunir industriels du frais et du surgelé et de garantir le prix annuel le plus juste, indépendamment des volumes. Proposés dans une gamme, sans huile de palme, à la restauration scolaire et locale dans un premier temps puis départementale et régionale dans un second temps, les panés « Lulu le merlu », détenteurs du trophée du développement durable pourraient bien devenir la coqueluche des enfants. Ce merlu sera aussi commercialisé en grande et moyenne surface afin d’étendre plus facilement, sa notoriété au niveau régional. Selon le magasine Ria, Halieutis qui génère plus de 40 millions d’euros de chiffre d’affaires par an a, par ailleurs, investi 3 millions d’euros dans l’agrandissement de son unité de production et d’acquis de nouvelles technologies de dépose de sauce et de beignet tempura.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend