Aller directement au contenu

M6 consacre sa soirée « Capital » à l’industrie de la pâtisserie et séduit 2,6 millions de gourmands

La pâtisserie, un domaine qui fascine les Français mais qui recèle bien des secrets. Percés à jour par M6 et Capital dimanche. A voir et revoir pour saisir les enjeux de l’industrie de la pâtisserie.

M6 consacre sa soirée « Capital » à l’industrie de la pâtisserie et séduit 2,6 millions de gourmands
L’industrie de la pâtisserie a ses petits secrets aussi et M6 et Capital ont tenté de les percer. Ce secteur de plus en plus prisé des Français n’en finit plus d’innover et d’exploser.

Si vous ne l’avez pas vu, nous vous conseillons de faire chauffer la touche replay de votre télécommande. Le « Capital » du 22 février 2015 était consacré à la pâtisserie. Traditionnelle, artisanale, innovante, industrielle, elle était la star du programme présentée sous toutes ses coutures et nous apprenait notamment comment nos pâtissiers de quartier peuvent faire passer des produits industriels pour « faits maison »…

La pâtisserie, nouveau domaine de prédilection pour de plus en plus de Français et c’est tout naturellement que le Capital consacré a réuni 2,6 millions de téléspectateurs, soit 10,1% des parts de marchés pour M6.

Quand l’industriel passe pour du « fait-maison »

Alors qu’en France, un quart des 30 000 boulangeries-pâtisseries de quartier aurait recours à des préparations industrielles pour réduire leurs coûts de production et de main d’œuvre, Capital levait le voile sur ce tabou. La pâtisserie et le chocolat, des « passions françaises » séduisent de plus en plus d’amateurs et leurs professionnels deviennent pour certains de véritables stars.

Le business lucratif des cours de pâtisserie

Autre bon business pour les amateurs de pâtisserie : les cours. Boostés par des programmes télé star comme « Le Meilleur Pâtissier » et autres « Top Chef », « Master Chef »… La pâtisserie n’est plus une activité de ménagère mais un passe-temps chic et tendance.

Gratuits en ligne, en ateliers avec de vrais chefs, les cours rapportent gros : d’abord parce que lorsqu’ils sont en ateliers, ils sont payants et ensuite parce qu’ils permettent d’écouler des ustensiles et robots spéciaux à des prix plutôt élevés. Un bon business qui, en plus, fait le bonheur des pâtissiers amateurs.

Si vous n’avez pas vu l’émission, vous pouvez retrouver le replay du programme pendant 15 jours sur 6play.fr !

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend