Aller directement au contenu

Marks & Spencer, redressement encourageant.

Stuart Rose, le directeur de Marks & Spencer depuis 2004 est soulagé. Le chiffre d’affaires a progressé de 5,6 % sur le troisième trimestre 2006, chiffre légèrement inférieur aux estimations des analystes. Cette hausse d’activité touche tous les secteurs d’activité de la chaîne de distribution britannique : ventes alimentaires et autres produits. Le site Internet du distributeur n’est pas …

Stuart Rose, le directeur de Marks & Spencer depuis 2004 est soulagé. Le chiffre d’affaires a progressé de 5,6 % sur le troisième trimestre 2006, chiffre légèrement inférieur aux estimations des analystes. Cette hausse d’activité touche tous les secteurs d’activité de la chaîne de distribution britannique : ventes alimentaires et autres produits. Le site Internet du distributeur n’est pas en reste, fréquenté par plus de 9 millions de visiteurs d’octobre à décembre, les ventes en ligne ont augmenté de plus de 70%. Malgré ces bons résultats, le directeur de Marks & Spencer reste prudent, inquiet des pressions que subit le consommateur.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend