Aller directement au contenu

Métiers de l’agroalimentaire : Un léger mieux pour l’emploi

Même si la courbe du chômage dans l'industrie agroalimentaire n'est pas encore inversée : un recul des chiffres par rapport à 2013 remonte le moral aux professionnels.

Métiers de l’agroalimentaire : Un léger mieux pour l’emploi
Avec des emplois supprimés moins importants qu’en 2013, l’industrie agroalimentaire connaît un léger mieux dans l’emploi.

On ne parle pas encore de rebond. Ni même d’embellie. Mais au moins on peut observer un recul net des pertes d’emplois dans la filière agroalimentaire ces neufs derniers mois.

En effet, selon l’étude de Trendeo, l’industrie agroalimentaire, avait perdu 18 000 emplois nets entre janvier et septembre 2013 contre « seulement » 12 000 pour la même période en 2014. Concrètement, il s’agit d’un léger rétablissement dans l’agroalimentaire, qui malgré un terreau infertile a créé des emplois en 2014. Un espoir pour la fin de l’année et début 2015 ?

Un recul du chômage qui n’inversera pas la courbe dans l’agroalimentaire

Le recul du chômage dans l’industrie agroalimentaire ne veut, évidemment, pas signifier que la filière est sauvée et que l’emploi va reprendre de plus belle.

Loin d’être pessimiste, il s’agit d’être réaliste : les trois premiers trimestres de l’année 2013 ont vu se réaliser la fermeture de 114 usines contre 34 en 2014. Une embellie notable mais pas encore de « solde positif ».  Ajouter à cela les créations d’emploi, toujours existantes mais moins nombreuses que les années précédentes : la courbe ne devrait pas s’inverser de sitôt. Reste à savoir si cela finira par se répercuter sur les prix à la consommation. Affaire à suivre.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend