Aller directement au contenu

Nespresso s’associent aux agriculteurs du Soudan du Sud pour relancer l’industrie du café

Fruit d’une solide détermination et d’un travail acharné, la seconde édition du Grand Cru SULUJA ti SOUTH SUDAN sera lancée en octobre dans six pays (France, Suisse, Pays-Bas, Allemagne, Etats-Unis, Royaume-Uni).

Nespresso s’associent aux agriculteurs du Soudan du Sud pour relancer l’industrie du café
Fruit d’une solide détermination et d’un travail acharné, la seconde édition du Grand Cru SULUJA ti SOUTH SUDAN sera lancée en octobre dans six pays (France, Suisse, Pays-Bas, Allemagne, Etats-Unis, Royaume-Uni).

Les caféiculteurs sud-soudanais réussissent aujourd’hui – progressivement – à faire revivre l’industrie caféière du pays. 

Commercialisé uniquement en France en 2015 SULUJA ti South Sudan a été le premier café à être introduit depuis le nouvel État du Soudan du Sud, et la première exportation non pétrolière d’importance du pays. Depuis, d’autres agriculteurs sud-soudanais se sont lancés dans la culture caféière dans le cadre du Programme Nespresso AAA pour une Qualité Durable, qui leur a permis d’accroître leur production et de mieux gagner leur vie.

C’est en 2011 que Nespresso a commencé à collaborer avec l’ONG TechnoServe pour faire renaître ce café oublié, pratiquement détruit pendant les années de conflit dans la région. Depuis leur arrivée dans le pays il y a cinq ans,Nespresso et TechnoServe ont travaillé avec plus de 700 fermiers, leur enseignant le savoir-faire essentiel à l’agriculture caféière et développant l’infrastructure nécessaire à la production. Ensemble, ils ont contribué à établir les cinq premières coopératives caféières du pays, et facilité la construction et l’exploitation de six centres de traitement du café par voie humide dans la région de Yei. À ce jour, le projet a permis aux caféicuteurs d’accroître leurs revenus et de contribuer au développement économique de la région.

La récente propagation du conflit à la région de Yei a eu un impact sur le programme, Technoserve ayant des difficultés pour former les fermiers sur le terrain. Pour réussir à les joindre, Technoserve va commencer à les former via un cours hebdomadaire d’agronomie donné à la radio. Le lancement de ce nouveau café fait suite à une annonce de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), qui a indiqué fin mars 2016 qu’elle collaborerait avec Nespresso et TechnoServe afin d’investir 3,18 millions de dollars dans ce projet au cours des trois années à venir. Cet investissement aura pour but d’aider le Soudan du Sud à diversifier ses exportations, basées à 99 % sur le pétrole actuellement, et à accroître les revenus des petits producteurs de café.

Un travail en partenariat

« La vie des agriculteurs sud-soudanais a longtemps été un défi quotidien, et jusqu’à aujourd’hui, la plupart n’auraient pas pensé qu’ils pourraient exporter du café de grande qualité. Cependant, nous avons accompli des progrès satisfaisants en travaillant avec les fermiers pour les aider à développer leurs compétences et connaissances afin qu’ils améliorent la qualité de leur récolte, de manière durable, » indique William Warshauer, PDG de TechnoServe. « Alors que l’environnement de travail au Soudan du Sud est un défi, les gouvernements et les ONG ne peuvent pas réussir seuls. L’investissement des entreprises est essentiel pour le développement économique sur le long terme, et Nespresso a montré ses qualités de leader en allant au Soudan du Sud et en continuant à investir dans le pays. »

Un café exceptionnel

Elaboré uniquement à partir de Robusta, SULUJA ti South Sudan offre une texture soyeuse affirmée, des arômes intenses de céréales séchées et de subtiles notes boisées. SULUJA ti South Sudan est un « café lavé », qui requiert un traitement plus long et plus spécialisé de la part des fermiers, avec pour résultat une tasse plus aromatique, à la texture plus fine, douce et moelleuse. Le SULUJA ti South Sudan sera disponible en Suisse, aux Pays-Bas, en Allemagne, aux États-Unis, en France et au Royaume-Uni en quantités très limitées, en raison de la rareté du café.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend