Aller directement au contenu

Nestlé veut optimiser son portefeuille de marques

Face à une croissance toujours plus rude, même les géants de l'agroalimentaire doivent rationaliser leurs dépenses comme leurs investissements. C'est le cas de Nestlé qui prévoit "d'optimiser" son portefeuille de marques dans les trimestres à venir.

Face à une croissance toujours plus rude, même les géants de l’agroalimentaire doivent rationaliser leurs dépenses comme leurs investissements. C’est le cas de Nestlé qui prévoit « d’optimiser » son portefeuille de marques dans les trimestres à venir.

 

Le grand ménage pour le printemps?

Le DG du groupe Nestlé n’est pas allé par 4 chemins, il a récemment clairement indiqué que le Numéro 1 mondial de l’agroalimentaire allait procéder à une rationalisation de son portefeuille de marques.

 

Suite à un meeting attendu avec les analystes financiers du groupe, une liste d’activités peu ou pas rentables a été dressée. Le groupe aux  75 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2013 va axer ses efforts sur les marques « mondiales ».

 

Selon les dernières rumeurs, il s’agirait de garder les marques qui sont dans le trio de tête de chaque segment concerné. Les marques dans le collimateur sont notamment Jenny Craig (produits pour mincir) ou encore les barres de céréales Power Bar.

 

Quid des activités basées en France?

En France, le chiffre d’affaires réalisé est de 5 milliards d’euros via près de 30 usines. A ce titre, les coupes budgétaires liées à cette rationalisation des activités auront un impact a priori inévitable sur le territoire hexagonal.

 

D’ailleurs, Richard Girardot, arrivé il y a tout juste 1 an n’a laissé que peu de doute en indiquant que de « profondes » réorganisation auront lieu en France où 60 marques sont exploitées. Un plan précis devrait être présenté dans les semaines à venir.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend