Aller directement au contenu

Nestlé expérimente à son tour un positionnement sur le segment du bien-être.

Profitant du lancement de son cocktail baptisé « Nesfluid » en France, Nestlé tente lui aussi de se positionner sur le segment du bien-être là où d'autre ont déjà échoué, notamment Danone avec le lancement de son yaourt aux allégations santé (cf : Les alicaments et Danone, ça fait deux !). Ce cocktail alliant eau de coco, lactosérum, jus …

Profitant du lancement de son cocktail baptisé « Nesfluid » en France, Nestlé tente lui aussi de se positionner sur le segment du bien-être là où d’autre ont déjà échoué, notamment Danone avec le lancement de son yaourt aux allégations santé (cf : Les alicaments et Danone, ça fait deux !). Ce cocktail alliant eau de coco, lactosérum, jus de fruits et autres ingrédients naturels selon le parfum choisi prône « l’hydraNutrition » qui associe plaisir et bien-être. Nestlé reste cependant très prudent et a préféré l’argument bien-être au détriment de l’argument santé. Celui-ci a volontairement restreint les allégations santé de sa boisson aux seules vertus des ingrédients qui la constituent. Par ailleurs, le produit se décline en six saveurs distinctes (Renforce, Vitalise, Equilibre, Rayonne, Body, Protect) dont leur nomination évoque étrangement une promesse santé et sont enrichies selon la gamme, en vitamine C, en caféine ou encore en polyphénols de fruits rouges. Le groupe espère parvenir à générer 100 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici cinq ans grâce au lancement de sa nouvelle boisson.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend