Aller directement au contenu

Nestlé, feu vert pour Hsu Fu Chi.

Comme nous vous le présentions dans notre article en date du 12 juillet dernier, le géant de l’agroalimentaire Nestlé souhaitait faire l’acquisition de 60% du chinois Hsu Fu Chi pour un montant

Comme nous vous le présentions dans notre article en date du 12 juillet dernier, le géant de l’agroalimentaire Nestlé souhaitait faire l’acquisition de 60% du chinois Hsu Fu Chi pour un montant estimé à 1,4 milliards de francs suisses (soit 1,2 milliards d’euros).

Hier, le Ministère chinois du commerce a validé cette opération, faisant suite à la procédure anti-monopole que les autorités chinoises avaient engagée suite à l’annonce de Nestlé au mois de juillet.

Hsu Fu Chi, entreprise détenue jusqu’alors par la famille Hsu à 56,5%, produit des confiseries, des snacks à base de céréales, des gâteaux ou encore les traditionnels « sachima », sortes d’en-cas, et publie un chiffre d’affaires 2010 de 540 millions d’euros.

On comprend l’attention des autorités chinoises sur ce rachat qui devrait représenter l’une des plus importantes prises de contrôle d’une société chinoise par un concurrent étranger. Avec ses quatre usines et ses 16 000 employés, Hsu Fu Chi dispose d’une gamme de produits agroalimentaires qui complèteront bien le portefeuille existant de Nestlé en Chine, qui a réalisé dans la région l’année dernière un chiffre d’affaires de 2,3 milliards d’euros.

Après la prise de contrôle de la société spécialisée dans les plats préparés et les softs drinks Yinlu, Nestlé poursuit l’accélération de sa croissance sur le marché chinois où il possède déjà une vingtaine d’usines.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend