Aller directement au contenu

Nouveau schéma logistique pour Kronenbourg.

Le leader de la bière en France avec une part de marché de 31,3 % a réorganisé son transport en ayant recours à la massification des flux par navettage ferroviaire tout en bâtissant un nouveau schéma logistique. Brasseries Kronenbourg SAS est une des plus anciennes entreprises françaises, créée en 1664 à Strasbourg.

Le leader de la bière en France avec une part de marché de 31,3 % a réorganisé son transport en ayant recours à la massification des flux par navettage ferroviaire tout en bâtissant un nouveau schéma logistique. Brasseries Kronenbourg SAS est une des plus anciennes entreprises françaises, créée en 1664 à Strasbourg. Aujourd’hui, cette filiale de Carlsberg, 4ème brasseur mondial, réalise un chiffre d’affaires de 813 millions d’euros pour un effectif de 1300 personnes. Une part de marché de 31,3 % en France qui en fait le leader de la bière. Toute la production est concentrée sur un seul site à Obernai qui emploie 600 personnes sur 70 ha. C’est la plus grande brasserie nationale, « une bière sur trois consommée en France est fabriquée ici », précise Marc Ruffenach, Directeur Logistique. Brasseries Kronenbourg réorganise son schéma logistique dès 2008 et décide donc de s’orienter vers le ferroviaire en ouvrant quatre plateformes régionales avec Kuehne & Nagel : à Paris, Lyon, Rennes, et Bordeaux. Un système de navettage ferroviaire à raison de plusieurs trains complets par semaine est mis en place depuis l’usine d’Obernai vers ces 4 plateformes. La distribution terminale est effectuée par la route à partir de ces plateformes régionales. « Dans l’ancienne organisation, 60 % de nos flux empruntaient la route, 40 % étant traités en wagons isolés. Aujourd’hui, 80 % des flux sortant de l’usine sont opérés par voie ferroviaire à raison de 500 trains complets de 28 wagons par an. ». Précise Marc Ruffenach. Avec Gilles Grenier, Vendeur Grands Comptes Bière de Fret SNCF, ils dévoileront lors de leur conférence à LOGISTIAA’2011, le 15 juin à Rennes, les avantages et les résultats concrets de ce nouveau dispositif logistique. Ils dresseront le bilan positif de cette nouvelle organisation. Les bénéfices concrets enregistrés par le brasseur y seront présentés et quantifiés : réduction du km parcouru sur route, amélioration du service client, meilleure souplesse de transport, meilleur taux de ponctualité des livraisons chez le client, diminution de la dépendance au fuel…

Un communiqué de notre partenaire : Logistiaa’2011.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend