Aller directement au contenu

Nouveaux suspects : avocats et betteraves.

Alors que la Thaïlande a annoncé avoir décelé une variante d’Escherichia coli entérohémorragique (Eceh) sur une cargaison d’avocats importée d’Europe, une autre souche a été détectée sur des pousses de betterave néerlandaises exportées vers l’Allemagne et la Belgique.

Alors que la Thaïlande a annoncé avoir décelé une variante d’Escherichia coli entérohémorragique (Eceh) sur une cargaison d’avocats importée d’Europe, une autre souche a été détectée sur des pousses de betterave néerlandaises exportées vers l’Allemagne et la Belgique. La souche présente sur les avocats n’a pas encore identifiée, il faudra attendre trois à cinq jours pour savoir s’il s’agit bien de la bactérie mortelle. Celle présente sur les betteraves a été disculpée : il s’agit bien d’une variante d’Eceh, mais pas la même que celle à l’origine des 25 décès. Les pousses ont tout de même été retirées de la vente par mesure de précaution. L’origine de l’épidémie n’est donc toujours pas identifiée. Ces nouveaux suspects font suite aux accusations portées sur les concombres et les graines germées de soja, récemment mis hors de cause.

Il y en a néanmoins qui essaient de tirer profit de la situation. Ainsi, la Fédération Européenne des Producteurs de Carton Ondulé (FEPCO) a annoncé que la bactérie Eceh ne pouvait se développer sur le carton ondulé, en raison des hautes températures utilisées pendant le processus de fabrication. Elle a assuré que : « le carton ondulé peut […] donner l’assurance que la contamination bactérienne actuelle ne peut pas se développer avec l’utilisation d’emballages en carton ondulé ». Elle espère ainsi attirer les industriels et rassurer les consommateurs.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend