Aller directement au contenu

OGM, la FNSEA et l’ANIA quittent la table des négociations.

Décidément, les questions relatives aux OGM sont toujours aussi sensibles.

Décidément, les questions relatives aux OGM sont toujours aussi sensibles. Preuve en est la démission de la FNSEA (Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles) et de l’ANIA (Association Nationale des Industries Agroalimentaires) du Comité Economique, Ethique et Social (CEES), l’un des deux comités constituant du Haut Conseil des Biotechnologies.

Le HCB est entre autre chargé de donner les orientations de la politique à suivre concernant la culture d’organismes génétiquement modifiés. Or, en substance, la FNSEA et l’ANIA reprochent au gouvernement l’« illisibilité » de sa position.

De leur côté, les anti-OGM, à savoir les Amis de la Terre, la Confédération Paysanne, l’UNAF et la FNAB reprochent à la FNSEA et à l’ANIA de « ne pas accepter les règles démocratiques ». 

 

Source : agro-media.fr avec Enviro2B et le Journal de l’Environnement.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend