Aller directement au contenu

Packaging alimentaire : des tests de toxicité insuffisants

Les produits chimiques utilisés pour la fabrication, le conditionnement ou encore le stockage des aliments pourraient être néfastes pour la santé, à long terme, selon une étude du Journal of Epidemiology and Community Health. Les scientif

Les produits chimiques utilisés pour la fabrication, le conditionnement ou encore le stockage des aliments pourraient être néfastes pour la santé, à long terme, selon une étude du Journal of Epidemiology and Community Health.
 
Les scientifiques affirment que les produits chimiques s’infiltrent, à petites doses, dans les aliments. Bien que ces quantités minimes ne soit pas nocives en elles-mêmes, les effets d’une exposition à ces produits tout au long de la vie, sont encore inconnus. Certains de ces produits, dont les effet pourraient être préoccupants, sont réglementés mais ils sont néanmoins largement utilisés dans les emballages alimentaires. Le formaldéhyde, qui est cancérigène est par exemple présent, à faible niveau, dans les bouteilles en plastiques de boissons gazeuses.
 

Toxicité des packaging : les tests actuels sont inadéquats

Les chercheurs affirment que les changements cellulaires potentiels causés par le contact entre matériaux et aliments ne sont pas pris en compte par les analyses toxicologiques de routine, ce qui  « jette de sérieux doutes sur la pertinence des procédures réglementaires en matière de produits chimiques ». 
 

Produits chimiques contenus dans les packaging : un impact sur la santé difficile à mesurer

Mais les conséquences de ces expositions restent très difficiles, voire impossibles à analyser. Des études ont en effet montré que nous avons tous des traces de ces produits chimiques dans notre corps. Il est donc impossible d’effectuer une étude comparant les personnes exposées et celles ne l’étant pas.
 
Mais une telle évaluation est urgente ainsi qu’une étude visant à établir les liens potentiels entre les produits chimiques en contact avec les aliments et les maladies chroniques telles que le cancer, l’obésité, le diabète et les troubles neurologiques et inflammatoires, affirment les scientifiques.
ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Croissance mondiale pour le snacking
Croissance mondiale pour le snacking

Les habitudes de consommation et les attentes en termes de snacking ont-elle changé avec la pandémie liée au Covid-19? «La crise de la …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend