Aller directement au contenu

Parmalat a rejeté l’offre de Lactalis !

Le conseil d’administration de Parmalat, qui s’était réuni exceptionnellement mardi 17 mai 2011 pour étudier l’OPA de Lactalis, a rendu son verdict : l’offre du français n’est « pas adéquate », car trop basse. Pourtant, la Consob, autorité boursière italienne,

Le conseil d’administration de Parmalat, qui s’était réuni exceptionnellement mardi 17 mai 2011 pour étudier l’OPA de Lactalis, a rendu son verdict : l’offre du français n’est « pas adéquate », car trop basse. Pourtant, la Consob, autorité boursière italienne, a déjà donné son feu vert. Parmalat n’a pas précisé quelle valeur il attendait, ainsi, Lactalis aura à rehausser son offre à l’aveugle. On peut cependant miser sur un prix de 2,80€ par action contre 2,60€ proposés lors de l’OPA, valeur à laquelle le groupe français avait acquis les 15 derniers pourcents des 29% de parts de l’italien qu’il détient à ce jour. Sur conseil de Goldman Sachs, le conseil d’administration a donc « décidé à l’unanimité […] que le prix offert ne représente pas la valeur du capital économique de Parmalat dans le cadre d’une prise de contrôle ». Le 16 mai 2011, Antonio Sala, président de Lactalis Italie et directeur général du groupe, avait maintenu sa position en déclarant que le prix resterait celui annoncé.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Croissance mondiale pour le snacking
Croissance mondiale pour le snacking

Les habitudes de consommation et les attentes en termes de snacking ont-elle changé avec la pandémie liée au Covid-19? «La crise de la …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend