Aller directement au contenu

Pour Stéphane Le Foll, Bruno Le Maire a eu une attitude « inopportune » à l’égard de la PAC.

Interrogé par Le Parisien/Aujourd’hui en France, Stéphane Le Foll a taclé le précédent gouvernement. En effet, il a dénoncé l’attitude « à la fois inopportune et maladroite », selon lui, du précédent gouvernement quant à la Politique Agricole Commune (PAC).

Interrogé par Le Parisien/Aujourd’hui en France, Stéphane Le Foll a taclé le précédent gouvernement. En effet, il a dénoncé l’attitude « à la fois inopportune et maladroite », selon lui, du précédent gouvernement quant à la Politique Agricole Commune (PAC). Il estime en effet qu’il ne faut en aucun cas « demander à la fois une baisse en valeur du budget communautaire et un maintien de celui de la PAC », étant donné que les deux sont indissociables.

 

Ainsi, à la question « La France sera-t-elle obligée de lâcher du lest sur la PAC ? », le nouveau ministre de l’Agriculture a déclaré :

  • « La PAC ne peut se comprendre que dans le cadre global du budget de l’Union. L’attitude du gouvernement précédent, qui consistait à demander à la fois une baisse en valeur du budget communautaire et un maintien de celui de la PAC, était à la fois inopportune et maladroite. La politique de cohésion territoriale et la PAC sont les deux grandes politiques publiques de l’Union, il est de l’intérêt de tous de les préserver comme telles. Elles sont la manière dont l’Europe s’incarne pour nos concitoyens. Leur maintien et leur amélioration permanente sont donc des enjeux politiques majeurs. »

Stéphane Le Foll n’aura pas à attendre longtemps pour discuter de la PAC avec ses partenaires européens ; le Conseil des ministres de l’Agriculture se tiendra les 18 et 19 juin prochains.

 

La PAC en chiffres

 

PAC et budget européen

 

Source : agro-media.fr avec AFP, Le Parisien et le communiqué du ministère de l’Agriculture.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend