Aller directement au contenu

Prime 100€ de Carrefour, une vraie bonne affaire ?

Carrefour a lancé depuis peu sa prime de rentrée. Le principe est le suivant : n’importe quel client de l’enseigne peut se rendre en magasin récupérer un chéquier d’une valeur de 100€ de bons d’achat. Quant on sait que la période de la rentrée représente un pic dans les dépenses annuelles des foyers, l’idée semble plutôt bonne.

Carrefour a lancé depuis peu sa prime de rentrée. Le principe est le suivant : n’importe quel client de l’enseigne peut se rendre en magasin récupérer un chéquier d’une valeur de 100€ de bons d’achat. Quant on sait que la période de la rentrée représente un pic dans les dépenses annuelles des foyers, l’idée semble plutôt bonne. De plus, la prime gouvernementale distribuée à la même période est bien connue des consommateurs. Enfin, Carrefour souhaite reconquérir le marché français, en perte de vitesse depuis quelques temps, alors que ce dernier représente tout de même 40% de son chiffre d’affaires.

Si les bons d’achats étaient convertis à 100%, Carrefour consentirait alors à un effort de 1,3 milliards d’euros en bons d’achat. Attention cependant ! Alors que le montant de 100€ suscite la curiosité et l’intérêt du consommateur, quand on observe le mécanisme dans le détail, on ne peut utiliser le chéquier que sur 5 périodes différentes, et il faut donc se rendre 6 fois chez Carrefour pour bénéficier de la prime à 100%. Attention encore, seuls deux chèques sont utilisables par semaine dans deux rayons différents. Mais la liste des rayons n’est accessible ni en affichage ni en prospectus, et il faut d’abord récupérer le chéquier avant de pouvoir planifier ses achats. Et ce ne sont pas les seules conditions d’utilisation. Il faut encore débourser 30€ par rayon si l’on souhaite bénéficier des bons d’achat. Tout cela n’est ni très pratique, ni très explicite pour le consommateur, surtout quand on sait que Carrefour cherche à retrouver de la confiance auprès de ses clients…

Mais bon, si l’on passe outre ces contraintes, et qu’on fait un petit calcul, on s’aperçoit que l’offre est tout de même très généreuse. Concrètement, si l’on consent à dépenser au minimum 60€ par semaine dans deux rayons pendant 5 semaines, soit 300€ au total, on bénéficie alors de la fameuse prime complète de 100€. Soit un tiers de la somme engagée. Ce qui est loin d’être négligeable. Après tout, cette prime est censée fidéliser le client. Ce qui peut expliquer son fonctionnement complexe. Une fois de plus, la grande distribution semble confondre fidélisation et promotion. En termes de communication, la question de l’efficacité d’une telle démarche se pose. N’aurait-il pas mieux valu pour Carrefour proposer un chéquier de remises immédiates ?

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend