Aller directement au contenu

Projet MANOE pour l’étude des allergènes.

L'allergie alimentaire a doublé en cinq ans, avec plus de deux millions de personnes concernées, dont 8% des enfants (ce chiffre est en constante progression en France). L’insuffisance de données et d’études concernant les doses allergisantes rend difficile la gestion des allergènes en industrie agroalimentaire.

L’allergie alimentaire a doublé en cinq ans, avec plus de deux millions de personnes concernées, dont 8% des enfants (ce chiffre est en constante progression en France). L’insuffisance de données et d’études concernant les doses allergisantes rend difficile la gestion des allergènes en industrie agroalimentaire. Par conséquent, les industriels adoptent très souvent un étiquetage de précaution mentionnant la présence possible de traces d’allergènes, difficile à interpréter par le consommateur. Afin de lever cette problématique, le projet MANOE (Maîtrise Allergènes NutritiOn Enfants) a débuté au troisième trimestre 2010 au sein du pôle de compétitivité “Pôle Enfant” à Cholet. Co-labellisé par le pôle Valorial ce projet, d’une durée de 3 ans, réunit 4 industriels : BRIOCHE PASQUIER, CHARAL, LACTALIS et SADAC, le CHU d’Angers, plusieurs centres de recherche INRA et des laboratoires. L’objectif est, entre autre, de déterminer l’impact des procédés technologiques (cuisson, filtration, fractionnement, etc…) sur l’allergénicité afin de développer des produits agroalimentaires accessibles à tous les enfants.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Croissance mondiale pour le snacking
Croissance mondiale pour le snacking

Les habitudes de consommation et les attentes en termes de snacking ont-elle changé avec la pandémie liée au Covid-19? «La crise de la …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend