Aller directement au contenu

Propreté industrielle : ISOR digitalise son expertise agroalimentaire

La propreté industrielle est, pour tout professionnel du secteur de l’agroalimentaire, un défi de tous les jours, tant sur les risques sanitaires qu’économiques. Forte de son expérience acquise auprès de grands industriels agroalimentaires (+ de 40 clients dans les secteurs tels que la boulangerie, biscuiterie, viennoiserie, traiteur – Les leaders des métiers de bouche, charcuterie, transformation des produits à …

Propreté industrielle : ISOR digitalise son expertise agroalimentaire
Le Pure Player de l’hygiène et de la propreté industrielle propose des solutions digitales liées au contrôle qualité visuel et à la traçabilité. Explications avec Céline Diemert, Directrice du pôle agroalimentaire d’ISOR.

La propreté industrielle est, pour tout professionnel du secteur de l’agroalimentaire, un défi de tous les jours, tant sur les risques sanitaires qu’économiques. Forte de son expérience acquise auprès de grands industriels agroalimentaires (+ de 40 clients dans les secteurs tels que la boulangerie, biscuiterie, viennoiserie, traiteur – Les leaders des métiers de bouche, charcuterie, transformation des produits à base de viande – le secteur de la fromagerie et laiterie – les grandes maisons d’Embouteillage…). ISOR propose des solutions adaptées et personnalisées. Son pôle agroalimentaire représente + de 8% du CA global (soit + de 8 millions €). Le Pure Player de l’hygiène et de la propreté industrielle propose des solutions digitales liées au contrôle qualité visuel et à la traçabilité. Explications avec Céline Diemert, Directrice du pôle agroalimentaire d’ISOR.

Quelles sont les difficultés rencontrées par l’industriel de l’agroalimentaire et pourquoi fait-il appel à ISOR?

Céline Diemert : D’un côté, il y a les consommateurs et les autorités qui exigent de plus en plus de traçabilité, de garantie de qualité et de sécurité sanitaire. De l’autre, il y a l’industriel qui doit tenir compte de ces exigences mais aussi relever les défis et enjeux propres à son cœur de métier. Ses problématiques peuvent se traduire par la gestion des équipes de nuit, de week-end, de l’encadrement, le respect des bonnes pratiques, la formation des équipes etc. De ce fait, l’industriel préfère confier le nettoyage et la désinfection de ses locaux et de son process à un expert de la propreté.

Quelle est la stratégie d’ISOR dans cette mise en place?

C.D. : Nos actions contribuent à l’atteinte des objectifs clients en matière de qualité, sécurité, environnement et de respect des conditions de travail des collaborateurs. Nous allons délimiter le périmètre (ou cahier des charges) et définir les besoins et attentes du client qui passe par la compréhension des enjeux.

Pour le pôle agroalimentaire, quelles sont vos expertises?

C.D. : L’expertise ISOR du pôle agroalimentaire passe par l’assurance du respect de la méthode HACCP, du TACT, des méthodes 3 et 5 phases, des protocoles renforcés / choc et de répondre aux exigences des différents référentiels métiers : IFS/BRC, ISO 22000… Notre expertise permet d’accompagner nos clients avec des conseils et préconisations, après la réalisation de diagnostics spécifiques et audits Méthodes, HACCP, 6M…

ISOR, dans l’ère du numérique, ouvre son expertise à des solutions digitales. Pouvez-vous nous en dire davantage?

C.D. : Effectivement, ISOR élargit son expertise à des solutions numériques. L’entreprise propose du contrôle qualité visuel et la traçabilité́ numérique des prestations. Concrètement, le contrôle qualité visuel permet de juger de la conformité des prestations. Par exemple : le tapis a-t-il été nettoyé correctement ? Si c’est conforme, le voyant est vert, si cela ne l’est pas, il est rouge. Il en ressort des tableaux de bord, des histogrammes etc., qui nous permettent de faire des analyses et d’intervenir par des plans d’actions. Les données récoltées sont accessibles en temps réel via un portail commun par l’industriel et ISOR. Grâce à cela, il est possible de mettre en avant les points critiques et les points de vigilance.

Le deuxième module proposé se base sur le pointage des prestations régulières et ponctuelles. La représentation de cette solution est incrémentée dans un planning, ce dernier permet de visualiser les prestations planifiées et réalisées et ainsi d’apporter des réponses et des actions correctives.

D’autres projets à venir d’ISOR sur l’expertise digitale ?

C.D. : ISOR projette de développer la digitalisation des processus sécurité. 

En savoir davantage sur ISOR et son expertise : ICI

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend