Aller directement au contenu

Qui sont les cyber-consommateurs de demain ?

Qui sont les cyber-consommateurs de demain ? Médiamétrie et M.A.D.E. on souhaité se pencher sur la question en proposant une étude sur les Français et leur rapport à l’alimentaire à travers le digital, à la fois en matière d’achat de produits et d’usage de services. 
Objectif : éclairer la notion naissante du FoodAsAService (FaaS). De cette étude, trois profils
 …

Qui sont les cyber-consommateurs de demain ?
Avec cette étude, Médiamétrie et MADE souhaitent éclairer la notion naissante du FoodAsAService (FaaS.

Qui sont les cyber-consommateurs de demain ? Médiamétrie et M.A.D.E. on souhaité se pencher sur la question en proposant une étude sur les Français et leur rapport à l’alimentaire à travers le digital, à la fois en matière d’achat de produits et d’usage de services. 
Objectif : éclairer la notion naissante du FoodAsAService (FaaS). De cette étude, trois profils
 de consommateurs ressortent, à savoir les 25-34 ans, CSP+ Grandes agglomérations ; les 15-34 ans 65 ans et + CSP+ Grandes agglomérations ;  et les 50 ans et +, Inactifs, Communes rurales.

LES PRATICO-PRATIQUES

Premier profil dressé par Médiamétrie : Les 25-34 ans représentent 40 à 45% de la population française. Leur raison d’achat ?
Le gain de temps, un
 service de livraison rapide et efficace. «Services» devant «produits» : pour eux, en matière d’alimentation, l’Internet est d’abord un univers 
de services. Les services qu’ils privilégient : ils sont surtout clients de services pratiques, type «drive», «livraison» et «réservation
de restaurant».

LES CRÉA-NOVATEURS

Ils ont entre 15-34 ans et 65 ans et +. Ils vivent dans les tetites et moyennes agglomérations. Ils font partie des CSP et représentent 15 à 20% de la population française. Leur raison d’achat ? Les sites offrent des conseils
sur l’alimentation.  Leur raison d’achat ?
les sites offrent des conseils 
sur l’alimentation. « Produits» devant «services» : c’est avant tout des produits alimentaires qu’ils viennent chercher sur le Net.
 Les services qu’ils privilégient ?  « suggestions de recettes », « conseils d’achat pour limiter le gaspillage »
et surtout « services de sorties autour de l’alimentaire » (qu’ils utilisent 5,5 fois plus que l’ensemble de la population), ils cherchent par tous les moyens à rendre leur alimentation plus intelligente.

LES INDÉCIS-SUIVEURS

Leur cadre de vie sont les communes rurales. Ils représentent les 50 ans et + des 35 à 40% de la population française.
Leur raison d’achat ? Des prix intéressants, une diversité de l’offre de produits. «Produits» devant «services» :
pour eux, l’Internet est plus synonyme de produits alimentaires que de services
alimentaires. Les services qu’ils privilégient : assez peu ! Ils sont 30% à n’utiliser aucun service
 autour de l’alimentaire en ligne.

SOURCES : MÉDIAMÉTRIE / MADE

Cet article pourrait également vous intéresser : L’agroalimentaire en 2019 : Les saveurs et ingrédients souhaités par les consommateurs selon Sodexo

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo
Les plus lus
Dossiers thématiques
La blockchain en passe de révolutionner l'agroalimentaire ?

C'est LA tendance majeure du secteur agroalimentaire. Au cœur des enjeux économiques actuels, la blockchain apparaît comme étant la technologie pouvant révolutionner la traçabilité des produits. Comment la blockchain permet-elle d’améliorer la supply chain …

Transport et logistique : Les nouveaux défis pour l'industrie agroalimentaire

La réduction de l'impact énergétique et environnemental est certainement le plus gros défi que l'industrie agroalimentaire doit relever pour ses opérations de logistique et ses transports de marchandises. Comment ? En optimisant la chaîne logistique par les performances des flux de marchandises et d’information, du sourcing au client final sur l’ensemble des processus de la supply chain. De nombreuses entreprises l'ont déjà compris. Le transport et …

Boulangerie : Les nouvelles solutions pour les défis à venir

L'industrie est en train de changer, grâce à la numérisation et l'automatisation, l'évolution des habitudes alimentaires et les désirs des consommateurs, par une mobilité croissante, de nouveaux concepts de vente et la tendance vers des produits de qualité spéciale, individuels et élevés. Les normes et les tendances des prochaines années du secteur de la boulangerie sont définies. Les différents salons réunissant les boulangers, pâtissiers, …

Le snacking poursuit son ascension

Le snacking poursuit son ascension

Boissons, pizzas, sushis, salades, sandwiches… un univers dynamique qui répond aux nouvelles habitudes des Français : +10% en volume ! Près d’1 Panier …

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend