Aller directement au contenu

Régime forcé pour les amateurs de biscuits.

Le déficit du lait un peu partout dans le monde se fait ressentir sur le marché du beurre dont les prix ne cessent d’augmenter. Cette envolée des tarifs est causée par plusieurs facteurs : la sécheresse frappant l'Australie, la Nouvelle-Zélande et les Etats-Unis diminuent les pâturages nécessaires à l’alimentation des vaches laitières, l’augmentation des cours de la viande a …

Le déficit du lait un peu partout dans le monde se fait ressentir sur le marché du beurre dont les prix ne cessent d’augmenter. Cette envolée des tarifs est causée par plusieurs facteurs : la sécheresse frappant l’Australie, la Nouvelle-Zélande et les Etats-Unis diminuent les pâturages nécessaires à l’alimentation des vaches laitières, l’augmentation des cours de la viande a poussé les éleveurs à abattre leurs bêtes amoindrissant significativement la collecte européenne de lait et la suppression des aides européennes à l’incorporation de beurre dans la fabrication de gâteaux. Ainsi le kilo de beurre atteint aujourd’hui 4 € alors qu’il y a seulement un an il se trouvait à 3€. Dans les prochaines semaines, cette hausse sera répercutée sur les prix de galettes et crêpes qui augmenteront de 7 à 10 %.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend