Aller directement au contenu

Résultats financiers : Casino jubile, Carrefour se désespère.

Les distributeurs Casino et Carrefour ont fait état de leurs résultats pour le troisième trimestre 2011. Alors qu’on se félicite chez Casino, bien que la croissance organique ait ralenti, Carrefour poursuit sa dégringolade et lance un nouvel avertissement sur résultats.

Les distributeurs Casino et Carrefour ont fait état de leurs résultats pour le troisième trimestre 2011. Alors qu’on se félicite chez Casino, bien que la croissance organique ait ralenti, Carrefour poursuit sa dégringolade et lance un nouvel avertissement sur résultats.

Ainsi, ce dernier a vu les ventes de ses hypermarchés reculer de 4,4% en données comparables et hors essence. Alors que le chiffre d’affaires présenté pour le troisième trimestre est en très légère hausse en données publiées (22,8 milliards d’euros, soit +0,3%), il est en recul de 0,6% en données comparables et hors essence. Le groupe explique cette baisse par « les premiers impacts de son plan d’action », qui implique notamment la diminution du nombre de promotions mises en avant par l’enseigne. De fait, le deuxième distributeur mondial est obligé de procéder à un nouvel avertissement sur résultats, son cinquième depuis un an… Au lieu des -15% sur le résultat opérationnel  prévus fin août, Lars Olofsson, le PDG du distributeur, table maintenant sur une chute entre -15% et -20% :

  • « face à un environnement de plus en plus incertain, nous avons souhaité par prudence adapter notre estimation de résultat opérationnel courant pour l’année 2011 et établir une fourchette allant de -15% à 20% ».

Au sein de Casino, ce n’est pas du tout la même ambiance. Ainsi, le groupe a publié un chiffre d’affaires de 8,7 milliards d’euros pour le troisième trimestre 2011, soit +5,7% en données comparables hors essence. Les ventes à l’international sont les plus dynamique : affichant une croissance de +13%, elles représentent à présent 46% des ventes du groupe. En France, le chiffre d’affaires n’a progressé « que » de 1,2%, atteignant 4,7 milliards d’euros. Au niveau des différents formats de distribution, les hypers Géant accusent un recul de 1,2% alors que les supermarchés Casino sont en progression de 1% et que les supérettes se maintiennent. Franprix-Leader Price est aussi en hausse de 1,7%, mais CDiscount est le plus dynamique, avec +8,5%. Les différentes stratégies de Casino à l’international ont donc payé :

  • consolidation des activités thaïlandaises achetées à Carrefour l’année dernière,
  • intégration de Casas Bahia dans Grupo Pao de Açucar (GPA) au Brésil
  • et augmentation de la participation du groupe au capital de GPA.

Jean-Charles Naouri, le PDG du groupe, se félicite :

  • « l’accélération de la croissance enregistrée au deuxième trimestre […] illustre la très bonne dynamique commerciale dans laquelle le groupe s’inscrit. La pertinence de notre modèle de développement nous permet de réaffirmer nos perspectives ».

Casino a donc affirmé ses objectifs de progression annuelle.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend