Aller directement au contenu

Sale temps pour les vignerons du Canigou !

Un violent orage de grêle s’est abattu vendredi 5 août 2011 dans l’après-midi sur les vignobles des contreforts du Canigou, dans les Pyrénées-Orientales. Les grêlons, parfois gros comme des billes, ont fait d’importants dégâts en s’abattant à un moment propice, puisque seulement à quelques semaines des vendanges

Un violent orage de grêle s’est abattu vendredi 5 août 2011 dans l’après-midi sur les vignobles des contreforts du Canigou, dans les Pyrénées-Orientales. Les grêlons, parfois gros comme des billes, ont fait d’importants dégâts en s’abattant à un moment propice, puisque seulement à quelques semaines des vendanges, alors que les grappes sont déjà formées et prêtes à mûrir. La région est célèbre pour son rivesaltes, son muscat, ses côtes du Roussillon et ses vins de pays. L’averse de grêle a été brève mais intense, et n’avait pas touché ce secteur depuis longtemps : « ça faisait des années qu’on n’avait pas eu d’épisode de grêle », explique Pierre Schneider, vigneron à Ponteilla. La récolte s’annonçait pourtant excellente grâce à la météo jusque-là très favorable mais est quelque peu compromise par ce « fléau du métier », comme Joëlle Mossé, du domaine Château Mossé, l’appelle. Un consultant viticole, Daniel Novoa, a estimé que 5 à 20% des raisins étaient touchés. Les vignerons devront avoir recours à un traitement au cuivre pour cicatriser les cépages tardifs, et peut-être avancer les récoltes pour ne pas perdre les cépages précoces. Les premières vendanges étaient prévues pour la semaine prochaine.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend