Aller directement au contenu

SEB-Cerf peine à se relever.

L’entreprise SEB-Cerf a fabriqué les steaks hachés surgelés qui ont été distribués par Lidl puis ont contaminé huit enfants du Nord et de l’Oise à Escherichia coli, âgés de 18 mois à 8 ans. La société a aujourd’hui bien du mal à se relever après cette crise. Les lignes de production sont à l’arrêt depuis le 23 juin 2011 …

L’entreprise SEB-Cerf a fabriqué les steaks hachés surgelés qui ont été distribués par Lidl puis ont contaminé huit enfants du Nord et de l’Oise à Escherichia coli, âgés de 18 mois à 8 ans. La société a aujourd’hui bien du mal à se relever après cette crise. Les lignes de production sont à l’arrêt depuis le 23 juin 2011 et le patron de l’entreprise, Guy Larmorlette, a déposé le bilan lundi 27 juin au Tribunal de Commerce de Chaumont, pour des raisons de trésorerie. La société a ainsi été placée en redressement judiciaire. Le délégué FO de SEB se réjouit de la nouvelle : « c’est un soulagement pour les salariés. On évite la liquidation ». Le redémarrage espéré de l’activité risque pourtant d’être difficile. En effet, 70% des commandes ont été annulées. Le site de Saint-Dizier emploie 140 personnes. Trois des enfants contaminés par les steaks hachés de marque Steak Country fournis par SEB-Cerf sont toujours hospitalisés, dont un enfant de deux ans qui est toujours dans le coma.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend