Aller directement au contenu

Si PepsiCo Monde voit rouge, PepsiCo France jubile.

Si les ventes à l’international de PepsiCo souffrent en raison de la forte concurrence avec Coca-Cola et que 8 700 suppressions de postes ont été annoncées dans le monde, la filiale française de PepsiCo a le sourire.

Si les ventes à l’international de PepsiCo souffrent en raison de la forte concurrence avec Coca-Cola et que 8 700 suppressions de postes ont été annoncées dans le monde, la filiale française de PepsiCo a le sourire. En effet, elle est parvenue à réaliser une croissance de 10,7% en 2011, soit bien plus que la moyenne des produits de grande consommation (3,1%).

Si Bruno Thevenin, le patron de PepsiCo France, admet que « le groupe américain a souffert en France au début des années 2000 », il estime que : « nous avons réussi à redresser PepsiCo et Seven Up et fait de très beaux scores en épicerie sèche depuis deux ans ». En dix ans, le chiffre d’affaires réalisé en France par le groupe a été multiplié par cinq, atteignant aujourd’hui près d’un milliard d’euros. La filiale française constitue même un tiers des ventes et participe à la croissance à hauteur de 48% ! Armando Amselem, le directeur général de la filière française, explique que « c’est le premier pays où nous avons mis sous la même entité toutes les catégories du groupe et le seul où nous déployons des campagnes de publicité nationales quand c’est pertinent ».

 

PepsiCo va profiter de ses bons résultats dans l’hexagone pour « augmenter cette année de 10% [ses] investissements marketing ».

Tropicana représente plus de 50% des ventes du numéro trois des boissons sans alcool (derrière Coca-Cola et Orangina-Schweppes) et a été lancé l’an dernier sous un nouveau format économique de 2 litres. La boisson pour sportifs Gatorade et Lipton Ice Tea représentent aussi des marques à fort potentiel pour le groupe. PepsiCo misera en outre sur les promotions pour dynamiser ses boissons sans alcool, pénalisées par la taxe soda.

Le snacking reste néanmoins le secteur privilégié par PepsiCo pour booster sa croissance, étant donné que sa part dans le chiffre d’affaires du groupe est passé de 10 à 25% en dix ans. De nombreuses innovations seront donc lancées cette année dans ce domaine, comme les chips épaisses Lay’s ou le pop-corn salé aromatisé pour l’apéritif Benenuts.

 

Source : agro-media.fr avec Le Figaro (Keren Lentschner), Les Echos (Marie-Josée Cougard) et LSA (Morgan Leclerc).

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend