Aller directement au contenu

Soufflet devient membre de Protéines France

Le groupe Soufflet a annoncé son entrée au Conseil d’administration de Protéines France. En intégrant ce consortium, le groupe souhaite renforcer son engagement avec ses partenaires dans des programmes de recherche clefs pour la valorisation des protéines végétales. Promouvoir la Recherche et le Développement Le groupe Soufflet s’engage depuis de nombreuses années dans la recherche d’une meilleure valorisation de …

Soufflet devient membre de Protéines France
L’objectif est de faire de la France un leader mondial des protéines.

Le groupe Soufflet a annoncé son entrée au Conseil d’administration de Protéines France. En intégrant ce consortium, le groupe souhaite renforcer son engagement avec ses partenaires dans des programmes de recherche clefs pour la valorisation des protéines végétales.

Promouvoir la Recherche et le Développement

Le groupe Soufflet s’engage depuis de nombreuses années dans la recherche d’une meilleure valorisation de la protéine végétale des céréales, des lentilles et des légumes secs : développement de nouvelles variétés de semences, valorisation de la première et seconde transformation, conduite des systèmes agronomiques, innovation.
Déjà membre d’Industries & Agro Ressources (IAR), pôle de compétitivité sur la bio-économie qui réunit autour d’une même problématique d’innovation tous les acteurs de la chaîne de valeur, Soufflet souhaite renforcer son engagement en devenant membre du Conseil d’administration de Protéines France.
L’objectif est d’accroitre la collaboration et le partage des conditions de recherche avec les différents partenaires.

Un projet ambitieux

Avec une population mondiale qui ne cesse d’augmenter et la nécessité d’assurer la sécurité alimentaire, les ressources en protéines, aussi bien animales que végétales, sont un enjeu clef. La croissance du secteur protéique est évaluée à plus de 40% d’ici 2030 pour répondre aux besoins en alimentation humaine et animale.
Cependant, aujourd’hui la France est encore très dépendante aux importations de protéines végétales. A l’initiative du pôle de compétitivité IAR et de l’Ania, le consortium Protéines France a été créé par la signature d’un engagement conjoint avec l’Etat en octobre 2016. L’objectif est de faire de la France un leader mondial des protéines.
Protéine France réunit aujourd’hui 11 acteurs majeurs de l’agroalimentaire français qui s’engagent pour développer la production de protéines végétales en France, améliorer les procédés de fractionnement, d’extraction et de transformation de ces protéines et développer la chaîne de valeur à partir de protéines végétales, d’algues et d’insectes.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend