Aller directement au contenu

Suntory développe des prototypes de bouteilles en PET issu à 100% du végétal

Fort de son objectif d’utiliser uniquement de bouteilles en plastique durable dans le monde entier d’ici 2030 et ainsi d’éliminer tout plastique vierge à base de pétrole de son approvisionnement en PET, le groupe Suntory vient de développer avec succès ses premiers prototypes de bouteille en PET issu à 100% du végétal. Ces prototypes ont été produits pour la …

Suntory développe des prototypes de bouteilles en PET issu à 100% du végétal
Le groupe Suntory vient de développer avec succès ses premiers prototypes de bouteille en PET issu à 100% du végétal. Ces prototypes ont été produits pour la marque Orangina, ainsi que pour la marque d’eau minérale en bouteille la plus vendue au Japon, Suntory Tennensui.

Fort de son objectif d’utiliser uniquement de bouteilles en plastique durable dans le monde entier d’ici 2030 et ainsi d’éliminer tout plastique vierge à base de pétrole de son approvisionnement en PET, le groupe Suntory vient de développer avec succès ses premiers prototypes de bouteille en PET issu à 100% du végétal. Ces prototypes ont été produits pour la marque Orangina, ainsi que pour la marque d’eau minérale en bouteille la plus vendue au Japon, Suntory Tennensui. Il s’agit ici d’une avancée considérable après près de dix ans de partenariat avec la société Anellotech spécialisée dans les technologies durables qui vient amplifier la dynamique de Suntory dans son travail continu en faveur d’une économie circulaire du plastique. Le développement de matériaux durables, l’adoption de processus circulaires, l’investissement pour être à l’avant-garde des technologies de pointe et la promotion du changement de comportement des consommateurs sont au cœur des priorités du groupe japonais.

Une bouteille bioplastique produite à partir de matières premières non-alimentaires entièrement recyclable

Suntory vise une commercialisation de cette bouteille en PET 100% végétal dès que possible afin d’atteindre son ambition de proposer 100% de bouteilles en plastique durable fabriquées à partir de déchets post-consommation ou de matériaux d’origine végétale d’ici 2030. Cette bouteille bioplastique produite à partir de matières premières non-alimentaires est entièrement recyclable. Sa fabrication émet beaucoup moins de carbone qu’une bouteille en plastique vierge dérivée du pétrole, permettant ainsi de contribuer de manière significative à l’ambition du groupe d’être neutre en carbone sur l’ensemble de sa chaîne de valeur d’ici 2050.

Un PTA produit à partir de biomasse non alimentaire

«Suntory s’est engagé dans ce travail de développement de solutions d’emballages durables depuis 1997. Ce prototype de bouteille PET 100% végétal honore notre engagement historique tout en mettant en lumière, non seulement la voie à suivre pour atteindre notre objectif de proposer 100% de bouteilles en PET entièrement durable en 2030, mais aussi notre ambition de neutralité carbone sur l’ensemble de la chaîne de valeur d’ici 2050», souligne Tomomi Fukumoto, Directeur du Développement Durable chez Suntory Holdings.

«Nous croyons fermement que le plastique, lorsqu’il est produit et recyclé de manière responsable, a un rôle important à jouer dans la fabrication de boissons rafraîchissantes.(…) Nous pouvons prendre des copeaux de bois et de la mélasse et les transformer en plastique qui peut ensuite être recyclé à nouveau. À l’avenir, nous intégrerons ce nouveau bioplastique à du plastique fabriqué à partir de déchets post-consommation. Cela nous permettra de nous éloigner des bouteilles en plastique fabriquées à partir de combustibles fossiles, ce qui vient également soutenir la réduction des émissions de gaz à effet de serre de nos activités», souligne Vincent Meron, Directeur de la R&D chez Suntory Beverage & Food Europe. «L’importance de cette technologie réside également dans le fait que le PTA est produit à partir de biomasse non alimentaire pour éviter toute concurrence avec la chaîne alimentaire, tandis que le MEG est également dérivé de matières premières non alimentaires », déclare Tsunehiko Yokoi, Directeur Général de Suntory Mnozukuri Expert Ltd.

«L’avantage concurrentiel du paraxylène généré par Bio-TCat d’Anellotech réside dans l’efficacité de son procédé (qui fait appel à un procédé catalytique thermique en une seule étape, en passant directement de la biomasse aux composés aromatiques (benzène, toluène et xylène), ainsi que dans la possibilité de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre par rapport au paraxylène identique d’origine fossile dans la fabrication du PET, d’autant plus qu’il génère l’énergie nécessaire au procédé à partir de la matière première de la biomasse elle-même», précise David Sudolsky, PDG de Annelotech .

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend