Aller directement au contenu

Tereos et la coopérative APM Déshy s’unissent pour offrir de nouvelles perspectives à leurs adhérents

Le Conseil de Surveillance de Tereos et le Conseil d’Administration d’APM Déshy ont approuvé mercredi 13 janvier le projet de regroupement entre APM Déshy et Tereos.

Tereos et la coopérative APM Déshy s’unissent pour offrir de nouvelles perspectives à leurs adhérents
Le Conseil de Surveillance de Tereos et le Conseil d’Administration d’APM Déshy ont approuvé mercredi 13 janvier le projet de regroupement entre APM Déshy et Tereos.

Ce rapprochement traduit l’ambition des deux coopératives de préparer la réforme de la PAC qui aura eu des effets importants sur l’activité des exploitations agricoles d’ici 2020 : baisse des aides directes aux exploitations, fin des quotas et des prix minimum pour la pomme de terre féculière et la betterave, devenir des aides couplées pour la luzerne.

En s’unissant, Tereos et APM Déshy pourront faire jouer les complémentarités entre les filières betterave, pomme de terre de fécule et luzerne afin de valoriser les productions agricoles et offrir des perspectives nouvelles à leurs adhérents. Au niveau national et international, les adhérents d’APM Déshy bénéficieront des savoir-faire et des positions de leader du groupe Tereos dans le domaine de l’innovation, de la distribution, de l’export et pourront ainsi conforter leurs débouchés dans les marchés de l’alimentation animale.

Des synergies régionales pour booster sa compétitivité

Au niveau régional, l’importance de ce nouvel ensemble qui regroupera 2 700 coopérateurs, près de 500 salariés et 7 sites industriels permettra de renforcer la compétitivité des filières betterave, pomme de terre et luzerne grâce aux synergies mises en œuvre entre toutes les activités. Les synergies régionales pour permettre aux coopérateurs de développer leurs productions et d’en améliorer la rémunération ont déjà été mises en œuvre avec succès par Tereos et la Coopérative féculière de Haussimont (ex SCAF) depuis leur rapprochement en 2013. En effet, les surfaces de pommes de terre féculières ont augmenté de 20 % depuis 2 ans et elles auront doublé en 2017, avec l’arrivée des coopérateurs de Vic. Les agriculteurs ont, par ailleurs, vu la rémunération de leurs productions s’améliorer significativement malgré la disparition récente des quotas fécule.

Un projet coopératif pour bâtir l’avenir

Brice Bijot, Président de la Coopérative d’APM Déshy déclare : « Nous avons fait le choix de fusionner avec un groupe coopératif comme Tereos dont le savoir-faire reconnu et la présence importante dans notre région donnent de belles perspectives d’avenir à nos coopérateurs pour la déshydratation aussi bien des pulpes que de la luzerne.» Une dynamique de développement importante engagée dans la Marne Denis Lecart, Vice-Président du Conseil de Surveillance de Tereos et Président de la Coopérative de Connantre, indique : « Nous nous regroupons avec un même état d’esprit coopératif : l’ambition de faire bénéficier nos adhérents de toutes les synergies de nos filières. C’est un projet majeur pour les agriculteurs marnais, non seulement au niveau régional, mais aussi parce qu’il a l’ambition d’affronter la réforme de la PAC et la déréglementation de nos marchés avec la volonté que les agriculteurs en sortent gagnants.»

« Le rapprochement d’APM Déshy et de Tereos renforce la dynamique de filière entre l’amont agricole et la transformation industrielle dans le secteur coopératif français. Il offre une visibilité de long terme aux adhérents des deux coopératives qui bénéficieront également d’une forte dynamique de développement régional », souligne Alexis Duval, Président du Directoire de Tereos. Ce projet sera soumis à l’approbation des Assemblées Générales des coopératives d’ici fin juin 2016.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend