Aller directement au contenu

Terrena annonce la création d’Agréom, acteur de référence du machinisme agricole de demain

Terrena annonce la fusion des trois sociétés Sicadima, Beaupréau Motoculture et Péhu qui composent son activité machinisme agricole au sein d’une nouvelle entité baptisée Agréom.

Terrena annonce la création d’Agréom, acteur de référence du machinisme agricole de demain
Terrena annonce la fusion des trois sociétés Sicadima, Beaupréau Motoculture et Péhu qui composent son activité machinisme agricole au sein d’une nouvelle entité baptisée Agréom.

Ce nouvel ensemble représente un chiffre d’affaires de 72,5 M€ et un effectif de 178 salariés répartis sur 9 sites basés en Loire-Atlantique, dans le Maine-et-Loire et les Deux-Sèvres, ce qui positionne Agréom comme le plus important distributeur de machines agricoles des Pays de la Loire et l’un des acteurs principaux du marché en France.

Dans un secteur en pleine mutation qui a vu en l’espace de 40 ans, la taille moyenne des exploitations doubler et les débits de chantiers multipliés par 5, cette nouvelle organisation va permettre d’anticiper et de répondre aux évolutions des besoins en nouvelles technologies et en nouveaux services des agriculteurs.

Accélérer le déploiement de La Nouvelle Agriculture

Agréom porte un projet fondé sur une agriculture de précision et connectée, au service de la performance économique et environnementale des exploitations agricoles. Il permettra d’accélérer le déploiement de La Nouvelle Agriculture sur l’ensemble de ses filières et de ses productions en proposant de nouvelles solutions globales combinant machines connectées, services de proximité et conseils personnalisés aux agriculteurs. Pour mener à bien ce projet, Agréom s’appuie sur John Deere, leader mondial spécialisé dans la fabrication de matériels agricoles innovants et dont il est l’un des principaux concessionnaires dans l’Ouest.

Créer de la valeur en proposant des solutions innovantes

Une centaine de ces solutions ont déjà été vendues en 2015. Parmi celles-ci, des capteurs embarqués sur les moissonneuses qui permettent d’évaluer directement la qualité des blés pour orienter la destination des grains dans les silos ; des capteurs embarqués sur les ensileuses qui permettent de moduler la finesse de hachage lors de la récolte de maïs en fonction des variations de la matière sèche pour améliorer la digestibilité de cet ensilage ou bien encore des outils satellites permettant de moduler les intrants.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend