Aller directement au contenu

Tilly-Sabco arrache deux mois de sursis pour essayer de trouver une solution de reprise

Le volailler breton, Tilly-Sabco, a deux mois pour trouver un repreneur : la dernière chance ?

Tilly-Sabco arrache deux mois de sursis pour essayer de trouver une solution de reprise
Tilly-Sabco obitent un sursis de deux mois pour tenter de se relever et trouver un repreneur.

Tilly-Sabco est placé en liquidation judiciaire mais le tribunal de commerce de Brest lui a accordé, le 30 septembre, un délai supplémentaire de deux mois jusqu’au 30 novembre. L’abattoir peut poursuivre ses activités et continuer sa réorganisation.

Le tribunal de commerce de Brest a décidé de « la poursuite d’activité pour une période de deux mois jusqu’au 30 novembre » du volailler Tilly-Sabco, selon le jugement dont l’AFP a obtenu une copie. Il « prend acte du financement de la poursuite d’activité et du paiement des salaires jusqu’au 30 octobre », précise le document. Le compte à rebours est lancé.

Le sursis de la dernière chance

En grandes difficultés depuis le début de l’année, le volailler a deux mois trouver un repreneur. Des délais assez courts au vu de l’état de cessation de paiemen et du PSE engagé. Avec plus de 300 salariés accrochés à ce sursis, Tilly-Sabco joue sa dernière carte.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques

Zoom sur 15 produits inox

C’est l’un des matériaux les plus employés dans l’agroalimentaire pour, entre autres, sa résistance et sa facilité d’entretien. Nous vous proposons un zoom …

Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend