Aller directement au contenu

Un accent de Provence assumé.

Jean Martin, spécialiste des plats cuisinés provençaux vise l’augmentation de son chiffre d’affaires de 7,3 à 10 millions d’euros sur 4 ans en investissant 5,5 millions pour accroître sa productivité, notamment en créant une nouvelle conserverie à Tarascon. Son usine actuelle accueillera sa confiserie d’olives, également destinée à se développer.

Jean Martin, spécialiste des plats cuisinés provençaux vise l’augmentation de son chiffre d’affaires de 7,3 à 10 millions d’euros sur 4 ans en investissant 5,5 millions pour accroître sa productivité, notamment en créant une nouvelle conserverie à Tarascon. Son usine actuelle accueillera sa confiserie d’olives, également destinée à se développer. Avec l’objectif de sécuriser ses approvisionnements, la société cherche à privilégier les producteurs de Provence ou du Grand Sud, ce qui lui permet également de se différencier, de maîtriser au plus près la qualité, de rationaliser ses coûts et de pérenniser la filière. A noter l’élargissement de la gamme apéritifs estivaux de l’enseigne avec le lancement d’une soupe à l’anis étoilé, à servir glacée, et d’une crème d’artichaut.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend