Aller directement au contenu

Une brasserie belge produit de la bière à partir de pain invendu

De la bière à partir de pain invendu ? C'est l'idée de jeunes brasseurs belges qui luttent intelligemment contre le gaspillage alimentaire et remettent au goût du jour une méthode de brasserie ancestrale.

Une brasserie belge produit de la bière à partir de pain invendu
La Babylone, une bière qui est brassée comme en -5000 av. J-C en Mésopotamie : à partir du pain. C’est la pari de Brussels Beer Project.

La brasserie belge Brussels Beer Project entend bien lutter contre le gaspillage alimentaire tout en développant son activité principale : produire de la bière. Concrètement, les jeunes entrepreneurs utilisent les invendus de pain pour fabriquer leur breuvage. : la bière Babylone.

« Alors que chaque jour, les grandes surfaces jettent leurs pains invendus directement à la poubelle, on va récupèrer, chez Delhaize, 500 kilos de pains blancs et de pains gris, faits à base de farine de froment. Le tout est amené en camionette à l’Atelier Groot Eiland, situé à Molenbeek Saint-Jean. Au sein de cette ASBL , qui offre des emplois aux personnes socialement vulnérables, un nouvel employé chauffe les pains dans un four, à 180 degrés. Puis, il les passe au mixeur pour obtenir une farine qu’on conserve sous vide. C’est la source de sucre pour la fermentation alcoolique de notre nouvelle bière, la Babylone. Avec 500 kilos de pain, on fait 4000 litres de bière. Chaque bouteille (33 cl) de bière comprend donc l’équivalent d’une tranche et demi. », explique Olivier de Brauwere, l’un des deux fondateurs de Brussels Beer Project à nos confrères de l’Avenir.

Une technique inspirée des brasseurs de la Mésopotamie

Les brasseurs de Brussels Beer Project ont confié au journal belge s’être inspiré d’une technique de brassage vieille de 7000 ans et née en Mésopotamie, où le pain servait à fabriquer de la bière alors bue quotidiennement dans cette région du monde. Officiellement lancée ce week-end à Bruxelles, on peut déjà consommer de la Babylone dans certains bars ou alors directement à la source : en s’approvisionnant chez les brasseurs.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend