Aller directement au contenu

Une direction tricéphale pour les hypers de Carrefour.

Le 13 janvier, nous vous annoncions que Guillaume Vicaire, le directeur exécutif de Carrefour France, allait quitter ses fonctions pour prendre une direction à l’international.

Le 13 janvier, nous vous annoncions que Guillaume Vicaire, le directeur exécutif de Carrefour France, allait quitter ses fonctions pour prendre une direction à l’international. Une réorganisation était alors pressentie autour non pas d’un mais de deux remplaçants. Finalement, ils seront trois !

 

LSA a en effet révélé en exclusivité vendredi dernier que Patrice Lespagnol, Philippe Lartigue et Frédéric Duranton allaient se partager la direction de la branche hypermarchés de Carrefour France. Tous trois ont déjà fait leurs armes au sein du groupe de distribution :

  • Patrice Lespagnol a été patron de Carrefour en Grèce et en Roumanie,
  • Philippe Lartigue est actuellement directeurs clients et plans de transformation (back office) et a dirigé la filiale chinoise du groupe ainsi que les supermarchés argentins,
  • enfin Frédéric Duranton était directeur de l’exploitation de la région Sud-Est après avoir dirigé le Grand Ouest.

Pour l’instant, on ne sait pas encore comment les rôles seront partagés ; la solution la plus logique voudrait que chacun de ces dirigeants s’occupe d’un format particulier d’hyper (très grand hypers / hypers de taille moyenne / petits hypers).

 

Noël Prioux, qui managera ces trois hommes, était allé dans ce sens à l’occasion d’une interview qu’il avait accordée à LSA. Il avait notamment déclaré à cette occasion que la gestion des hypers du groupe était « trop centralisée », « au point que nous avons trop restreint la liberté commerciale des magasins, pourtant essentielle, et que nous allons retrouver […]. A nous ensuite, au niveau de Carrefour France, de coordonner l’ensemble, en gardant à l’esprit l’idée que nos hypers ont besoin de sur-mesure. Un 18 000 m² se gère différemment d’un 5 000 m² : ce n’est ni la même offre, ni les mêmes attentes de la part des clients. Nous devons donc nous organiser en conséquence avec, notamment, une « clusterisation » ».

 

Cette nouvelle direction tricéphale aura fort à faire : relancer une branche complètement en perte de vitesse, dont les ventes ont reculé de 4,7% en 2011.

Espérons que l’union fera la force.

 

Source : agro-media.fr avec LSA (Jérôme Parigi).

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend