Aller directement au contenu

Une odeur pestilentielle peut tuer !

Les 500 000 porcs de l’élevage Agrosuper du nord du Chili n’avaient pourtant rien demandé. Seulement, ils sentent mauvais et cela incommode sérieusement les riverains… Ils devront donc tous être abattus ! 

Les 500 000 porcs de l’élevage Agrosuper du nord du Chili n’avaient pourtant rien demandé. Seulement, ils sentent mauvais et cela incommode sérieusement les riverains… Ils devront donc tous être abattus !

 

L’entreprise avait obtenu en 2006 une autorisation environnementale pour installer son élevage porcin à Freirina. Les déchets étaient alors traités grâce à des micro-organismes. Tout allait bien jusqu’à ce qu’en raison de problèmes techniques le système de traitement des déchets mis en place ne fonctionne plus correctement, produisant alors des mauvaises odeurs.

 

La population locale, exaspérée, a protesté et s’est heurtée à la police locale. Agrosuper, craignant pour la sécurité de ses employés, a alors abandonné l’élevage pendant plusieurs jours. Les 500 000 porcs se sont donc retrouvés livrés à eux-mêmes, sans soins.

 

Craignant une crise sanitaire, le ministère de la Santé chilien a ordonné la fermeture du site. Mais que faire du demi-million de porcs ? Ils « seront abattus. Ils ne vont dans aucun autre élevage ni dans une autre entreprise », a déclaré José Guzman, le directeur général d’Agrosuper.

Il aurait en effet fallu 50 000 camions pour déplacer les animaux et aucun lieu d’accueil n’a été trouvé pour les récupérer.

 

Les 500 000 porcs seront donc abattus parce qu’ils sentent mauvais… alors qu’ils n’avaient rien demandé.

 

Logo Agrosuper

 

Source : agro-media.fr avec AFP.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend