Aller directement au contenu

Vers un FSI italien.

Face à la montée du groupe Lactalis au capital de Parmalat, le gouvernement italien réfléchi à la création d’un fonds stratégique afin de défendre les intérêts des entreprises italiennes. Le modèle français pourrait être adopté. Concrètement, le fonds serait détenu pour moitié par la Caisse des dépôts italienne, et les 50% restants par l’Etat.

Face à la montée du groupe Lactalis au capital de Parmalat, le gouvernement italien réfléchi à la création d’un fonds stratégique afin de défendre les intérêts des entreprises italiennes. Le modèle français pourrait être adopté. Concrètement, le fonds serait détenu pour moitié par la Caisse des dépôts italienne, et les 50% restants par l’Etat. Son principe est assez simple : l’Etat italien détiendrait des participations dans des groupes jugés stratégiques, tel que Parmalat, dans le but d’endiguer une prise de contrôle par un groupe étranger. A ce jour, Lactalis détient 28,97% de Parmalat. Le français pourrait ainsi prendre le contrôle du groupe laitier italien, en soumettant ses propres candidats lors de la nomination du conseil d’administration lors d’une prochaine assemblée générale. Rappelons également que l’assemblée est prévue pour les 12, 13 et 14 avril prochain. Parmalat réunit ce 1er avril son conseil d’administration pour décider d’un report éventuel de ces dates.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend