Aller directement au contenu

Walmart, des cadavres dans le placard pour fêter ses 50 ans…

La société CJ’s Seafood, basée en Louisianne, est accusée de mauvais traitements envers ses employés. En effet, ce spécialiste des produits de la mer contraindrait ses employés à travailler jusqu’à 24 heures d’affilée en période de pointe, enfermés dans l’usine.

La société CJ’s Seafood, basée en Louisianne, est accusée de mauvais traitements envers ses employés. En effet, ce spécialiste des produits de la mer contraindrait ses employés à travailler jusqu’à 24 heures d’affilée en période de pointe, enfermés dans l’usine.

L’entreprise est également soupçonnée d’avoir exercé des pressions sur ses salariés et leurs familles, et carrément accusée de maltraitance par certains d’entre eux. En réponse à ce scandale qui gonfle outre-Atlantique, le géant de la distribution mondiale, Walmart, a suspendu CJ’s Seafood, « le temps que les investigations judiciaires soient menées ».

cjs_seafood

Et ce type de scandale pourrait bien ne pas être le dernier pour Walmart, dans le collimateur de la National Guestworker Alliance (NGA), organisme qui aide les employés à s’organiser et à former des actions en justice en cas d’infraction à la sécurité et à la santé au travail.

La NGA accuse 12 autres entreprises travaillant pour Walmart d’être coupables d’agissements douteux envers leurs salariés. Alors que l’enseigne fête ses 50 ans, cette affaire s’additionne à d’autres qui ternissent toujours un peu plus l’image du géant Walmart. L’enseigne a par exemple récemment été accusée par des rapports d’avoir payé 24 millions de dollars à des officiels mexicains en dessous-de-table pour favoriser l’obtention de permis de construire…

 

Source : agro-media.fr avec The Daily Beast

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend