Aller directement au contenu

Glaces : Un marché ultragourmand et dynamique

80% des Français en consomment ! Et pour cause, la glace est le dessert préférés des Français même si sa consommation varie considérablement d’une année sur l’autre, en fonction des conditions météorologiques. Selon Businesscoot, études et informations sectorielles, 345 millions de litres de glace sont fabriqués en France chaque année. En volume, le marché de la consommation à domicile …

Glaces : Un marché ultragourmand et dynamique
345 millions de litres de glace sont fabriqués en France chaque année.

80% des Français en consomment ! Et pour cause, la glace est le dessert préférés des Français même si sa consommation varie considérablement d’une année sur l’autre, en fonction des conditions météorologiques.
Selon Businesscoot, études et informations sectorielles, 345 millions de litres de glace sont fabriqués en France chaque année. En volume, le marché de la consommation à domicile est dominé par les spécialités individuelles à 55% (cônes, bâtonnets, etc.) et par les sorbets et glaces en vrac a 36%, le reste étant constitué de spécialités (bûches de Noël, etc).
En 2014, le segment des glaces premium générait ainsi 124 millions d’euros de chiffre d’affaires, et après un fort recul enregistré en 2016 en raison d’une météo peu clémente, le marché est reparti en 2017. C’est le snacking qui dope le plus la vente de glaces pendant la période estivale, à hauteur de 77%.
Les échanges commerciaux de la France avec le reste du monde sont relativement importants sur le marché des glaces et sorbets. Le solde des échanges est positif pour la France et s’élève à environ 100 millions d’euros, la quasi totalité des achats français provenant d’autres membres de l’UE, en premier lieu l’Italie.

Des grands groupes et des petites entreprises

L’industrie de la glace compte presque 400 sociétés en France, les acteurs du secteur étant majoritairement des petites entreprises de moins de 10 salariés. Quelques grands groupes mondiaux dominent toutefois le marché, parmi lesquels l’anglo-neerlandais Unilever et le suisse Nestlé ou encore les américains General Mills et Mars.
Les acteurs français ayant réussi à s’imposer sur le marché sont les glaces Thiriet, Rolland, les Délices du Valplessis ou encore La Charlotte. Quelques entreprises artisanales telles qu’Erhard, Jampi, la Compagnie des desserts ou Philippe Faur ont également réussi à s’imposer sur le marché. Du côté des distributeurs, ce sont les Grandes et Moyennes Surfaces (GMS) qui dominent, concentrant les 2/3 des ventes.

Développer des stratégies d’innovations

Les entreprises du secteur doivent impérativement développer des stratégies d’innovation. Aujourd’hui, les nouveaux produits représentent environ 10% du chiffre d’affaires du rayon glace dans les GMS. En 2017, le marché des glaces enregistre en GMS une croissance de 4,5% en valeur pour un chiffre d’affaires de 1 012 milliards d’euros (+ 43 M€).
L’innovation, principal relai de croissance pour les acteurs, peut prendre plusieurs formes : renouvellement des parfums, nouveaux formats ou encore nouveaux concepts. Une autre opportunité sur le marché est le développement de produits bio, qui est difficile pour les acteurs industriels et se répercute nécessairement sur les prix.
Les consommateurs recherchent des produits gourmands mais aussi qualitatifs et s’orientent vers plus de naturel, une opportunité pour les glaciers hauts de gamme de développer une nouvelle offre produit : ingrédients de meilleur qualité, meilleures valeurs nutritionnelles, limiter les apports caloriques. L’association des entreprises de glaces a également été créée en 2016 afin de désaisonnaliser la glace et rendre le marché plus prospère, elle rassemble 70% du marché. Enfin les différents acteurs du marché tentent en 2017 de rebooster leur chiffre d’affaires et générer des ventes en organisant des évènements en boutique et en ciblant les enfants.

Unilever réalise de belles performances

Leader du marché, Unilever a réalisé de belles performances, « avec des indicateurs très encourageants pour 2018 » affirme le groupe dans un communiqué de presse. Cette année, les marques de son portefeuille font le plein de nouveautés, en s’appuyant toujours sur les leviers qui alimentent la croissance du groupe.
Tout d’abord, Unilever Glaces maintient ses positions en GMS. Selon le groupe, les bons résultats de la catégorie glaces sur l’année 2017 en GMS s’expliquent par des températures caniculaires en début de saison, qui ont boosté les ventes. Parallèlement, les acteurs du secteur ont dynamisé le marché via de nombreuses innovations, notamment sur les segments des bâtonnets gourmands classiques (28,7 M€, soit + 15,8%), des pots (94,5 M€, soit + 15,6%) et des bâtonnets gourmands premium (245,6 M€, soit + 12%). Dans ce contexte, Unilever a été le 1er contributeur à la croissance avec une part de marché de 32,1% en valeur (+ 0,4 pt).
Le groupe maintient donc aisément ses positions de leader sur la catégorie glaces grâce aux performances de l’ensemble de ses marques, et ce malgré l’arrivée de nouveaux intervenants compétitifs. Sur le réseau RHF, le marché des glaces se porte bien également. En effet, 5,4% (+ 0,3 pt) des Français consomment une glace en dessert lorsqu’ils prennent leur repas à l’extérieur.

Les produits ultragourmands privilégiés

Les glaces Magnum ont la cote.

Pour rester en tête du marché, Unilever a privilégié des produits ultragourmands, invitant les consommateurs à se faire plaisir. Chez Magnum, le tout nouveau format pot, enrobé de chocolat craquant, a enregistré 9,6% de part de marché sur la saison estivale 2017.
De plus, les deux parfums Magnum Double Framboise et Noix de Coco se hissent aux places respectives de 2e et 3e innovations bâtonnets les plus vendues en termes de valeur. Quant au Magnum Dark Intense au chocolat noir à 70% de cacao, il s’est classé au 10e rang des meilleures ventes.

Développement de l’offre snacking

Comment rendre les recettes de la marque encore plus gourmandes ? En rajoutant un délicieux nappage et des inclusions sur le dessus des glaces, déjà riches en morceaux et tourbillons de sauce. Et c’est un véritable succès, puisque la référence Topped Salted Caramel Brownie est dans le top 3 des innovations pot cette année.
Par ailleurs, la marque a développé son offre snacking avec un nouveau sandwich glacé «which’ment bon» : le Wich Chocolate Fudge Brownie. Les consommateurs étant de plus en plus attentifs à la composition et à l’origine des produits alimentaires, le groupe a également misé sur des ingrédients soigneusement sélectionnés. Magnum propose ainsi un chocolat au cacao Rainforest Alliance, tandis que 100% des glaces Ben & Jerry’s sont labellisées Fair Trade.
Pour sa part, Carte d’Or garantit que l’ingrédient phare de ses crèmes glacées, la crème fraîche, est fabriqué à base de lait issu de coopératives françaises (Bretagne, Normandie, Pays de la Loire).

2018 : une année pleine de promesses

Unilever a décidé de collaborer avec Ferrero pour le lancement d’une nouvelle gamme de glaces sous la marque internationale de chocolat Kinder du groupe Ferrero, en avril prochain. Une collaboration qui entend allier le sens de l’innovation et de la créativité de Ferrero avec la connaissance approfondie du marché et la grande expertise d’Unilever sur la catégorie glace. Elle unira Kinder, la marque de chocolat reconnue au niveau mondial, au savoir-faire et aux capacités d’innovation et de commercialisation d’Unilever sur le marché de la glace. L’expérience produit est développée conjointement, chacun mettant à profit son expertise propre pour lancer une nouvelle marque attractive sur le marché de la glace. L’intégralité des produits Kinder sera fabriquée en respectant les plus hauts standards de qualité avec les ingrédients caractéristiques de la marque Kinder. La nouvelle gamme de produits sera lancée en France, en Allemagne, en Autriche et en Suisse.
Enfin, la gamme Sorbet d’Unilever est toujours certifiée plein fruit et élaborée à partir de fruits issus de l’agriculture durable. L’arrivée de Grom dans le portefeuille Unilever s’inscrit pleinement dans cette tendance. Avec déjà 7 boutiques en France, ces glaces premium inspirées de la tradition italienne ont pour maîtres mots l’authenticité et la simplicité, autour d’ingrédients peu transformés. Par ailleurs, Unilever a étoffé son offre à destination des enfants et de ceux qui surveillent leur ligne en élaborant des glaces adaptées à tous les besoins.
Ainsi, les nouveautés mises en place via un partenariat avec la licence des Minions, qui contiennent des arômes et colorants naturels, comptent au maximum 110 calories par portion. Sans oublier le smoothie fraise à 49 calories de Solero, une référence spécialement distribuée via le réseau RHF, pensée pour concilier gourmandise, fraîcheur et légèreté.
Enfin, grâce à des univers de marque fédérateurs, Unilever a offert aux consommateurs la possibilité de vivre des expériences fortes via différentes manifestations. Durant l’année à venir, Unilever Glaces entend se consacrer au développement des différents leviers de croissance de la catégorie. Le groupe apportera notamment des réponses aux attentes des consommateurs, tout en optimisant sa visibilité, et ce sur l’ensemble de son portefeuille.

Nestlé privilégie le 100% naturel

La mention «Ingrédients 100% naturels et crème suisse» garantit au consommateur que seuls des ingrédients naturels et de la crème suisse de haute qualité entrent dans la composition de ce produit, qui ne contient ni arôme ni colorant artificiel.

La famille des glaces Nestlé n’a cessé de s’agrandir et d’inventer de nouvelles recettes. Extrême est la 1re marque de glaces achetée par les foyers français. En 2010 il s’en est écoulé 190 millions, soit près de 6 produits vendus par seconde. Pour le cornet Extrême, l’usine Nestlé de Beauvais en produit quelque 210 millions par an !
Nestlé s’efforce de n’utiliser pour ses produits que des ingrédients naturels visibles par un logo. Ainsi, la mention «Ingrédients 100% naturels et crème suisse» garantit au consommateur que seuls des ingrédients naturels et de la crème suisse de haute qualité entrent dans la composition de ce produit, qui ne contient ni arôme ni colorant artificiel.
Frisco va encore plus loin avec la crème onctueuse provenant de lait entier suisse est transformée dans les plus brefs délais en plaisir glacé par les glaciers Frisco. La mention «Ingrédients 100% naturels» garantit également aux parents que leur enfant savoure des glaces à l’eau, mais également les sorbets, fabriqués à base d’ingrédients 100% naturels et de grande qualité, arborent ce symbole. D’autres nouveautés sont proposées par Nestlé en fruité et sans lactose, mais aussi en différents formats et contenants mini, pushup, gobelets, coupes, sandwitchs etc…

Toujours plus de nouvelles gammes

De son côté, Arctic Zero lance une gamme de crème glacée hypocalorique. L’entreprise de crème glacée américaine Better-for-you Arctic Zero a élargi sa gamme de produits avec une nouvelle gamme de produits hypocaloriques. La nouvelle crème glacée Arctic Zero Light de la société San Diego est faite avec du vrai lait et de la crème, mais ne contient que 280-360 calories par pinte.
Arctic Zero affirme que cette crème glacée légère ne contient pas d’alcools de sucre, de sirop de maïs ou d’autres édulcorants « douteux ». Elle rejoint les desserts congelés Arctic Zero Fit de la marque, à base de protéines de lactosérum et sans lactose. Toutes les saveurs sont non-OGM vérifiées, cachères et contiennent des produits laitiers sans STbr. Amit Pandhi, PDG d’Arctic Zero, a déclaré: «Les édulcorants sont un sujet de préoccupation et de conversation pour les consommateurs. Certaines des glaces à faible teneur en calories de la catégorie utilisent des édulcorants douteux comme les alcools de sucre qui peuvent causer des problèmes de ballonnement et de digestion.
La crème glacée est naturellement sucrée avec du sucre de canne et nous voulons que les gens se sentent bien après s’être fait plaisir ». Turkey Hill lance une gamme de crème glacée Decadent Delights.
Le lancement de l’entreprise en Pennsylvanie marque son entrée dans la catégorie des nouveautés haut de gamme. Les barres Decadent Delights incluent la fraise enrobée de chocolat, la noix de coco, la mangue tropicale et la cerise. Chaque saveur est conçue pour les amateurs qui recherchent un dessert gourmand, la barre de cerise, par exemple, comprend de la glace au chocolat blanc, des noisettes au chocolat et des cerises et est recouverte d’une triple couche de nougat, de cerise et de chocolat au lait.
La sélection comprend des glaces, des purées de fruits garnies de garniture fouettée et des pépites de chocolat. Les parfums incluent la baie mélangée, la fraise et la myrtille citronnée. Le président de Turkey Hill, John Cox, a déclaré: « La crème glacée est un régal, et c’est ce que Deladent Delights est censé être, il est fait pour les gens qui sont passionnés par la bonne nourriture. »
Les barres et les parfaits Decadent Delights de Turkey Hill sont disponibles en Pennsylvanie, au Maryland, au Delaware, au New Jersey et à Washington, D.C., dans certains magasins et plus largement dans les magasins Kroger.

ParLa rédaction
En vidéo
Les plus lus
Dossiers thématiques
Transport et logistique : Les nouveaux défis pour l'industrie agroalimentaire

La réduction de l'impact énergétique et environnemental est certainement le plus gros défi que l'industrie agroalimentaire doit relever pour ses opérations de logistique et ses transports de marchandises. Comment ? En optimisant la chaîne logistique par …

Equipements, process, emballage et conditionnement : Les nouveautés à connaître absolument en 2019!

Chaque année, les nouvelles applications et solutions sont présentées dans les différents salons professionnels nationaux et internationaux, à destination de l’agroalimentaire. Entre innovation et technologie, voici une petite compilation (non exhaustive) des nouveautés proposées en 2019, en équipements et process (partie 1), mais également en emballage et conditionnement (partie 2).

Boulangerie : Les nouvelles solutions pour les défis à venir

L'industrie est en train de changer, grâce à la numérisation et l'automatisation, l'évolution des habitudes alimentaires et les désirs des consommateurs, par une mobilité croissante, de nouveaux concepts de vente et la tendance vers des produits de qualité spéciale, individuels et élevés. Les normes et les tendances des prochaines années du secteur de la boulangerie sont définies. Les différents salons réunissant les boulangers, pâtissiers, …

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend