Aller directement au contenu

Fruits & légumes dans tous ses états au SIAL

Après un matraquage en règle des scientifiques, des pouvoirs publics (5 par jour), et des défenseurs de la planète qui prônent le tout végétal, qui peut encore ignorer qu’il faut consommer plus de fruits et légumes chaque jour ?

Après un matraquage en règle des scientifiques, des pouvoirs publics (5 par jour), et des défenseurs de la planète qui prônent le tout végétal, qui peut encore ignorer qu’il faut consommer plus de fruits et légumes chaque jour ? Oui mais, voilà, malgré tout les efforts déployés, la consommation de fruits et légumes ne cesse de baisser (en tout cas pour le frais).

Les raisons ? Trop chers, pas pratiques, pas bons… les consommateurs (comme d’habitudes) rejettent la faute sur d’autres… Alors pour aider les consommateurs à mettre plus de fruits et légumes dans leur vie, pour enrichir leurs produits en santé et en naturalité, ou plus simplement par opportunisme, les industriels sont très inspirés…. Surtout par les fruits.

 

Fruits, légumes et santé

Peu de personnes le savent, mais l’OMS a classé la faible consommation de fruits et légumes dans le Top 10 des plus grands risques pour la Santé, arguant que près de 3 millions de morts pourraient être évités chaque année dans le monde, via la consommation quotidienne d’un minimum de 400 g de fruits et légumes.

On comprend mieux la motivation des campagnes institutionnelles type « 5 par jour », « un fruit à la récré » ou autre, qui, si elles n’ont pas permis d’augmenter la consommation, ont eu l’avantage de faire prendre conscience aux consommateurs de l’importance des fruits et légumes sur leur santé. Ainsi selon le CREDOC, les légumes (pour 80 % des sondés) et les fruits (pour 70 %) sont les premiers aliments à privilégier pour avoir une bonne alimentation.

Cette popularité végétale attise toutes les convoitises et les industriels de l’agroalimentaire ne se privent pas de l’opportunité offerte pour innover, comme on peut le constater dans les allées du SIAL 2012.

 

Innovations SIAL

Dans la tendance plaisir tout d’abord, les codes explosent et les produits se métissent en goût, en texture, en utilisation. Ainsi la société Pomze nous propose un beurre aromatisé à la pomme, les pâtisseries de Flandres lancent Croc’fruit, des gaufrettes apéritives aux fruits, la société Fruits & mers  propose des sauces à base de fruits (Fondue de rhubarbe à la pistache) pour accompagner le poisson, Paris-caramels lance des pâtes de fruits aux légumes pour l’apéritif (concombre de Seine-Maritime à l’estragon du potager) et la société Chicoré du Nord lance de la chicorée soluble avec poudre de fruit en doy pack.             

Chicore_du_Nord.png

Chicoré du Nord

pomze

Pomze

Paris-caramels

Paris-caramels

Dans la tendance santé, Materne propose des fourrages fruit sans sucre ajouté pour la biscuiterie, Okidosport lance un bonbon pour sportif riche en extraits de fruits et/ou de légumes.

Materne_Fourrage_fruits

Materne : Fourrage fruits

Le manque de praticité étant l’un des principaux freins à la consommation, les industriels, là encore, répondent présents : a l’instar de la société Noberasco qui propose Fruttime, des snacks de fruits naturels à emporter en sachet refermable ou de Carib’Fruit qui lance des pétales de fruits et de légumes dans un emballage pratique composé de 4 barquettes sécables orientables sur la tranche ou en tenue debout.  

Carib_Fruit

Carib’Fruit

Noberasco

Noberasco

De nombreuses autres innovations sont à découvrir dans les allées du SIAL du 21 au 25 octobre à Paris Nord Villepinte.

NutriMarketing-Innovation Alimentaire

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend