Aller directement au contenu

Nettoyage : Comment bien choisir un désinfectant ?

La qualité de la désinfection ne peut se mesurer à l’œil nu. C’est pourquoi il faut comparer les performances des désinfectants du marché selon les normes auxquelles ils répondent. Selon le domaine d’activité, certains produits bénéficient d’une garantie supplémentaire d’efficacité qu’apporte l’homologation du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche. Mesurer l’efficacité du produit avec les normes Les normes …

Nettoyage : Comment bien choisir un désinfectant ?
Pour connaitre la qualité de la désinfection, il faut comparer les performances des désinfectants du marché selon les normes auxquelles ils répondent.

La qualité de la désinfection ne peut se mesurer à l’œil nu. C’est pourquoi il faut comparer les performances des désinfectants du marché selon les normes auxquelles ils répondent. Selon le domaine d’activité, certains produits bénéficient d’une garantie supplémentaire d’efficacité qu’apporte l’homologation du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche.

Mesurer l’efficacité du produit avec les normes

Les normes sont des «examens de passage» qui vont mesurer l’efficacité d’un désinfectant selon certaines conditions. Sur des souches (micro-organismes) déterminées, c’est le spectre d’activité du désinfectant (bactéricide / fongicide / virucide…) ; Selon un temps de contact précis, en 5 mn, en 15 min, etc… ; On peut aussi mesurer son efficacité selon une température donnée (généralement imposée par la norme) ou bien avec d’éventuelles substances interférentes, c’est ce que l’on résume par les mentions «en conditions de propreté» ou «en condi- tions de saleté» ou «en présence d’eau dure» etc. Ou encore avec une certaine concentration (dosage) du produit désinfectant.
Cependant, il est important de préciser les conditions d’essai ; dire que le produit passe la norme NF EN 1276 n’a pas de sens si on ne connaît pas la concentration, le temps d’action et les conditions de saleté/propreté…

Quelles normes retenir ?

Il existe pléthore de normes de désinfection, et il est très difficile pour l’utilisateur de s’y retrouver. Il faut savoir que les nouvelles normes sont européennes; elles commencent par NF EN. Les normes françaises commencent par NF T. Certaines sont obsolètes, car remplacées par des normes européennes ; cependant certaines ont toujours cours, par exemple dans les critères français d’homologation. Il existe des normes «de base», qui indiquent seulement si le produit possède une activité désinfectante ou non. Par exemple la norme de base de bactéricidie NF EN 1040.
Il existe également des normes «d’application» qui précisent les conditions d’efficacité du désinfectant (dose d’application, etc.) pour un usage donné. C’est le cas par exemple de la norme de bactéricidie NF EN 1276. En bactéricidie, la norme européenne de base s’appelle NF EN 1040 et la norme d’application NF EN 1276. En fongicidie, la norme européenne de base s’appelle NF EN 1275 et la norme d’application NF EN 1650. On rencontre souvent une référence à la norme NF EN 1275 suivie de la mention (Candida albicans) ; cela signifie que le produit n’est efficace que sur cette souche, et non sur les deux souches nécessaires à l’obtention de la norme. Le désinfectant est dit alors levuricide.

Les homologations

Les AMM (autorisations de mise sur le marché) attribuées par le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche concernent le traitement des locaux et matériels de stockage et de transport de 2 domaines de l’hygiène professionnelle : Les produits d’origine animale (POA), et d’origine végétale (POV) et les Ordures Ménagères (VO). Une homologation du Ministère de l’Agriculture garantit l’efficacité du produit dans les conditions réelles d’utilisation et selon les modalités d’emploi indiquées (dosage). Elle peut être attribuée pour les traitements bactéricide, fongicide, et/ou virucide.

Une garantie d’efficacité

L’homologation des désinfectants pour le traitement des locaux et matériels de récolte, transport et stockage des produits d’origine animale et/ou produits d’origine végétale (POA/POV) est obligatoire dans l’industrie agro-alimentaire. Dans le domaine de la restauration, elle reste une garantie d’efficacité très recherchée par les professionnels.
L’homologation des désinfectants pour le traitement des matériels et locaux utilisés pour la collecte, le transport et le traitement des ordures et déchets exige de passer avec succès des normes dites «porte-germes», c’est à dire dont les conditions sont très difficiles : salissures multiples, séchées etc. Grâce à ces normes, très proches des conditions réelles d’utilisation, cette homologation représente une garantie de sécurité et de salubrité, pour les professionnels comme pour les particuliers qui accèdent aux containers et locaux à ordures…
La gamme Idos, par exemple, a été élaborée spécifiquement pour répondre à toutes les exigences des professionnels en matière de détergence et de désinfection en milieu agro-alimentaire.

ParLa rédaction
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend