Aller directement au contenu

Solutions logicielles : Le PLM face aux défis de l’agroalimentaire

Création de nouveaux produits, modifications de gammes, gestion des données, augmentation des normes, exigences clients, … sont autant de problématiques auxquelles doit répondre l’industriel dans son processus d’innovation. En effet, en complément des enjeux du management de la donnée, le développement d’un produit alimentaire exige la prise en compte des aspects réglementaires et une très forte réactivité. Ainsi la …

Solutions logicielles : Le PLM face aux défis de l’agroalimentaire
Pour structurer la gestion des cycles de vie des produits et des projets, le logiciel PLM (Product Lifecycle Management) est devenu la solution de référence permettant d’augmenter les performances en maîtrisant la data produits dans l’agroalimentaire.

Création de nouveaux produits, modifications de gammes, gestion des données, augmentation des normes, exigences clients, … sont autant de problématiques auxquelles doit répondre l’industriel dans son processus d’innovation.
En effet, en complément des enjeux du management de la donnée, le développement d’un produit alimentaire exige la prise en compte des aspects réglementaires et une très forte réactivité.
Ainsi la réglementation INCO norme le calcul et l’affichage des valeurs nutritionnelles, des allergènes, des allégations et des ingrédients. Le travail de la R&D et de la Qualité devenant de plus en plus long et coûteux, les industriels doivent s’équiper pour réduire le temps de mise sur le marché.

Le PLM pour augmenter les performances

Pour structurer la gestion des cycles de vie des produits et des projets, le logiciel PLM (Product Lifecycle Management) est devenu la solution de référence permettant d’augmenter les performances en maîtrisant la data produits dans l’agroalimentaire.
Les données du produit deviennent ainsi l’axe du logiciel dont le principe consiste à centraliser toutes les informations liées à un produit et à les gérer depuis sa conception jusqu’à son retrait du marché (brief marketing, cahier des charges, évaluation des coûts, vérifications qualitatives et réglementaires, échantillons, packaging, planification de production, lancement jusqu’à l’arrêt du produit).

Le PLM pour centraliser et partager les données produits

«Le logiciel PLM place les informations du produit au centre de l’entreprise. Cela permet de fiabiliser l’information, faciliter sa transmission et répondre aux enjeux de l’innovation» explique l’éditeur Keendoo.
«Aujourd’hui, les produits regorgent de données : on estime à 500 en moyenne le nombre d’informations liées à un seul produit. Grâce au PLM, toutes ces données et documents relatifs à un produit sont centralisés et partageables dans l’application. Ainsi les services peuvent collaborer tout au long du cycle de vie du produit : R&D, qualité, marketing, en priorité, mais aussi direction, contrôle de gestion, achats, commercial, production, logistique. Avec un PLM, le produit devient un sujet commun à l’entreprise que chaque service vient nourrir. Il n’est plus un puzzle d’informations dont chaque service détient une partie» note Keendoo.
L’éditeur a ainsi développé une solution dédiée aux industries agroalimentaires. Ce logiciel favorise le travail collaboratif sur une même version du projet avec une gestion de suivi et des workflows efficaces. Il est par exemple possible d’affecter des tâches à certaines ressources, de calculer automatiquement un planning, suivre le budget du projet, envoyer automatiquement un message aux responsables des tâches lorsque celles-ci sont actives, consulter un tableau de bord avec les indicateurs globaux du projet, ou encore définir un processus de validation pour des documents.
PLM Keendoo permet également de simuler des formulations et d’en évaluer instantanément les caractéristiques comme les coûts de revient, les valeurs nutritionnelles ou encore les allergènes associés. Cela se traduit aussi par des champs renseignés automatiquement par le programme (allergènes, caractéristiques nutritionnelles, organoleptiques, microbiologiques, etc) et des fonctionnalités particulières : calculs nutritionnels, accès aux bases Ciqual et USDA, étiquetage selon réglementation INCO, pour ne citer que celles là. Ces simulations permettent de gagner en agilité et diminue de façon considérable les délais de développement.
«Par voie de conséquence, vous augmentez vos capacités à innover. Vos services R&D et Qualité peuvent pleinement se consacrer à la recherche d’évolution de recettes, la montée en gamme ou la création de nouveaux produits. Vous montrez alors à vos clients et aux consommateurs votre réactivité, votre agilité, votre capacité à répondre à la demande client et aux attentes des consommateurs» explique Keendoo.
L’éditeur beCPG accompagne également les entreprises agroalimentaires à développer le logiciel PLM open source non seulement pour gérer le cycle de vie des produits, accélérer l’innovation, diminuer le temps de mise sur le marché tout en améliorant la qualité des produits mais aussipour vous aider à faire face à la réglementation Inco.

PLM : Les enjeux de la gestion du cycle de vie des produits et des projets

«Les sociétés qui développent des produits et qui ont besoin d’accélérer leur processus d’innovation rencontrent les mêmes difficultés» explique l’éditeur Lascom.
«Les défis des entreprises changent. Le PLM (doit dépasser les enjeux de qualité, de productivité et de collaboration. En effet, pour transformer l’entreprise, le PLM doit permettre de construire une vision stratégique en complément des gains tactiques et opérationnels. Cette vision n’est possible que par la consolidation de la connaissance d’entreprise, des retours d’expérience des projets et la capitalisation des informations au travers d’indicateurs dédiés aux chefs de projets mais aussi à la direction», explique l’éditeur.
«Le Product Lifecycle Management ne peut donc plus se limiter à une plateforme fractionnée par projet empêchant la consolidation des informations de l’entreprise. Pour cela, le PLM doit se positionner comme l’épine dorsale des projets et assurer une consolidation matricielle par métier et par projet».

ParLa rédaction
En vidéo
Les plus lus
Dossiers thématiques
Transport et logistique : Les nouveaux défis pour l'industrie agroalimentaire

La réduction de l'impact énergétique et environnemental est certainement le plus gros défi que l'industrie agroalimentaire doit relever pour ses opérations de logistique et ses transports de marchandises. Comment ? En optimisant la chaîne logistique par …

Equipements, process, emballage et conditionnement : Les nouveautés à connaître absolument en 2019!

Chaque année, les nouvelles applications et solutions sont présentées dans les différents salons professionnels nationaux et internationaux, à destination de l’agroalimentaire. Entre innovation et technologie, voici une petite compilation (non exhaustive) des nouveautés proposées en 2019, en équipements et process (partie 1), mais également en emballage et conditionnement (partie 2).

Boulangerie : Les nouvelles solutions pour les défis à venir

L'industrie est en train de changer, grâce à la numérisation et l'automatisation, l'évolution des habitudes alimentaires et les désirs des consommateurs, par une mobilité croissante, de nouveaux concepts de vente et la tendance vers des produits de qualité spéciale, individuels et élevés. Les normes et les tendances des prochaines années du secteur de la boulangerie sont définies. Les différents salons réunissant les boulangers, pâtissiers, …

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend