Aller directement au contenu

Pollutec [2018] : Comment la filière vitinicole fait sa transition vers l’efficacité énergétique

A l’heure du salon Pollutec, les innovations orientées vers le développement durable et les économies d’énergie font aussi leurs apparitions dans la filière vitivinicole. La coopérative des vignerons de Landerrouat-Duras-Cazaugitat-Langoiran (VLDC) a ainsi récemment remplacé ses groupes froids et récupère désormais la chaleur qui en émane grâce au soutien de Cameo Energy. Créé en 2012, l’entreprise aujourd’hui en forte …

Pollutec [2018] : Comment la filière vitinicole fait sa transition vers l’efficacité énergétique
La coopérative des vignerons de Landerrouat-Duras-Cazaugitat-Langoiran (VLDC) a récemment remplacé ses groupes froids et récupère désormais la chaleur qui en émane grâce au soutien de Cameo Energy.

A l’heure du salon Pollutec, les innovations orientées vers le développement durable et les économies d’énergie font aussi leurs apparitions dans la filière vitivinicole. La coopérative des vignerons de Landerrouat-Duras-Cazaugitat-Langoiran (VLDC) a ainsi récemment remplacé ses groupes froids et récupère désormais la chaleur qui en émane grâce au soutien de Cameo Energy. Créé en 2012, l’entreprise aujourd’hui en forte croissance, développe une plateforme de services B2B d’optimisation et de financement des projets d’économies d’énergie. Son ambition est de débloquer le potentiel d’économies d’énergie et d’accélérer les projets en facilitant l’engagement de tous les acteurs.

La production de vin en France impactée par le réchauffement climatique

«Aujourd’hui, les vignerons français subissent de plein fouet les intempéries et semblent de plus en plus concernés par les dérèglements climatiques. Comme la majorité des industries, la filière vitivinicole doit donc s’adapter aux contraintes imposées pour limiter le réchauffement climatique» explique Cameo Energy. «Le bon fonctionnement des groupes froids, dont les deux rôles principaux sont de maintenir les températures des cuves et de garantir les bonnes températures durant la thermovinification, est primordial pour les viticulteurs».
Combinées à la mise en place d’une récupération de chaleur, ces installations permettent ainsi notamment de récupérer «gratuitement» pour l’usage du site de l’énergie thermique précédemment perdue. Moins de frais et plus d’économies d’énergie : le bénéfice est évident. Cerise sur le gâteau, ces équipements sont éligibles aux Certificats d’Économies d’Énergie. Concrètement, pour ce type de projet et dans les conditions de marché actuelles des primes énergie (historiquement hautes), les CEE peuvent financer presque l’intégralité de l’investissement.

Créer un nouveau modèle économique

«Il faut un gain immédiat pour que les agents économiques se saisissent d’un sujet. Il nous faut donc créer un nouveau modèle économique qui donne au plus vite une valeur marchande à l’énergie non consommée pour que les agents économiques s’en emparent rapidement et investissent à grande échelle », déclarait dans une tribune libre en juin dernier Benoit Ferres, Président de Cameo Energy dont le rôle est de guider et de soutenir les professionnels qui se tournent vers la transition énergétique. «C’est en accompagnant ce genre de projets, qui permettent à la fois de rendre une entreprise plus rentable tout en réduisant son impact sur l’environnement, que la France pourra tenir ses engagements nationaux et internationaux au niveau environnemental».

La coopérative VLDC : Une baisse des consommations énergétiques estimée à 40%

La coopérative VLDC produit 78 000 hL de vin par an (blanc, rouge et rosé confondus) sur son site de Landerrouat, site de fermentation et vinification d’une surface de 8000 m². VLDC y a récemment renouvelé son groupe froid. Le remplacement de ce groupe froid qui assure le maintien des températures des cuves et la thermovinification, va entraîner une baisse des consommations énergétiques estimée à 40%. Une initiative qui présente de nombreux atouts pour les producteurs de vin. Le site va jouir d’équipements neufs de gamme supérieure aux technologies performantes énergétiquement. S’inscrire dans la transition énergétique, investir pour économiser, c’est l’objectif que se sont fixé les viticulteurs comme VLDC. Ce projet réalisé avec Cameo Energy a ainsi permis à VLDC de concrétiser son objectif de renouvellement d’équipement de production industrielle et d’amélioration de sa performance énergétique.

ParLa rédaction
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend