Aller directement au contenu

Pollutec [2018] : Les professionnels de l’emballage plastique veulent intensifier leurs actions dans une démarche d’économie circulaire

C’est ce qu’il ressort de l’enquête menée par Elipso, l’association professionnelle représentant les fabricants d’emballages plastiques et d’emballages souples en France. Engagée dans une politique d’économie circulaire depuis plus de 20 ans, l’association a voulu quantifier l’engagement du secteur dans la démarche de l’économie circulaire en réalisant rune nouvelle étude sur cette thématique. Près de 60% des adhérents ont …

Pollutec [2018] : Les professionnels de l’emballage plastique veulent intensifier leurs actions dans une démarche d’économie circulaire
D’ici 2025, grâce aux engagements volontaires d’incorporation présentés en juillet 2018, 188000 tonnes de matières recyclées supplémentaires seront incorporées dans les emballages» explique Elipso.

C’est ce qu’il ressort de l’enquête menée par Elipso, l’association professionnelle représentant les fabricants d’emballages plastiques et d’emballages souples en France. Engagée dans une politique d’économie circulaire depuis plus de 20 ans, l’association a voulu quantifier l’engagement du secteur dans la démarche de l’économie circulaire en réalisant rune nouvelle étude sur cette thématique.
Près de 60% des adhérents ont répondu à l’enquête, ils représentent plus d’1,2 million de tonnes d’emballages plastiques produits, soit plus de la moitié des emballages plastiques mis sur le marché français. «Le prix, la sécurité alimentaire et la performance technique sont les 3 critères d’achat prioritaires pour les secteurs clients» explique Elipso.

Des efforts seront portés sur la R&D

De cette enquête, il ressort que 98% des répondants vont intensifier leurs actions en faveur d’une économie plus circulaire des emballages plastiques. Ils porteront notamment leurs efforts sur la R&D pour accroitre l’utilisation de matières recyclées et/ou matières biosourcées. Le développement d’activités ou de partenariats pour développer un recyclage de qualité est également à l’ordre des priorités.
Trois sources de matières premières sont utilisées pour fabriquer les 2,2 millions de tonnes d’emballages plastiques mises sur le marché français chaque année : 
86% de ces matières premières sont vierges ; 
12% sont d’origine recyclée ; 
2% sont d’origine biosourcée.
«Ces prochaines années, l’utilisation de matières premières recyclées ou biosourcées devrait s’intensifier. D’ici 2025, grâce aux engagements volontaires d’incorporation présentés en juillet 2018, 188000 tonnes de matières recyclées supplémentaires seront incorporées dans les emballages» explique Elipso.

L’utilisation de matières biosourcées devrait doubler d’ici 2019

L’enquête démontre que dès 2019, 100 000 tonnes de plastiques recyclés supplémentaires seront incorporées dans les emballages faisant passer en moyenne le taux d’incorporation de 12% à 16%. 
Par ailleurs, l’utilisation de matières biosourcées devrait doubler d’ici 2019. 
La demande d’incorporation de matières recyclées est forte, mais la possibilité d’utiliser des matières recyclées rencontre certains freins qu’il va falloir lever. 
De nombreux fabricants d’emballages investissent et internalisent des activités de recyclage. «Une partie des adhérents d’Elipso ont déjà une activité de régénération/recyclage mécanique de déchets post-consommateurs» conclut l’association.
• Le plastique, une thématique qui sera abordée lors du salon Pollutec qui se déroulera du 27 au 30 novembre à Lyon Eurexpo.

ParLa rédaction
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend