Aller directement au contenu

Process de fabrication : Une cuisson et pasteurisation « in-pack »

Micvac propose un procédé de fabrication fluide et moderne basé sur la cuisson et la pasteurisation à même l’emballage, en un processus continu. Chaque barquette est remplie, fermée hermétiquement et pasteurisée lors de son passage dans un tunnel à micro-ondes. Le procédé Micvac se fait en quatre étapes : le remplissage de la barquette, les ingrédients sont alors placés dans …

Process de fabrication : Une cuisson et pasteurisation « in-pack »
Micvac propose un procédé de fabrication fluide et moderne basé sur la cuisson et la pasteurisation à même l’emballage, en un processus continu.

Micvac propose un procédé de fabrication fluide et moderne basé sur la cuisson et la pasteurisation à même l’emballage, en un processus continu. Chaque barquette est remplie, fermée hermétiquement et pasteurisée lors de son passage dans un tunnel à micro-ondes. Le procédé Micvac se fait en quatre étapes : le remplissage de la barquette, les ingrédients sont alors placés dans la barquette de façon automatique ou manuelle. Puis le film et la valve sont appliqués automatiquement. Enfin, concernant la cuisson et la pasteurisation, la barquette fermée hermétiquement est soumise à la cuisson et à la pasteurisation dans un tunnel à micro-ondes. Lors de la pasteurisation, la valve s’ouvre pour laisser s’échapper la vapeur et l’oxygène. Le vide d’air s’effectue lorsque la valve se referme. Enfin pour le refroidissement, le plat pasteurisé et sous vide est dirigé vers l’unité de refroidissement, après quoi le plat cuisiné est prêt à trouver sa place sur les linéaires. Bien qu’entrés récemment dans le secteur de l’alimentation, Micvac travaille à développer ce procédé depuis de longues années. Leurs nombreux essais et expérimentations leur ont permis d’atteindre « un équilibre parfait dans la composition des emballages, pour des résultats optimaux, à chaque fois ».

Une valve multifonctions astucieuse

La particularité du procédé Micvac repose en grande partie sur une petite valve. Celle-ci est composée de différentes couches séparées par un adhésif spécial. À mesure que la température s’élève, la pression de l’air ouvre la valve et libère la vapeur, et donc les molécules d’oxygène présentes à l’intérieur. Lorsque le refroidissement commence, la valve se referme et l’emballage retrouve son étanchéité. La vapeur restante se condense, occasionnant une pression négative dans la barquette. Cette mise sous vide naturelle prolonge la durée de conservation du plat. La valve est conçue pour fonctionner ainsi de façon répétée. Lorsque le consommateur réchauffe son plat au four à micro-ondes, la valve remplit de nouveau sa fonction en s’ouvrant pour laisser s’échapper l’air et émettre son sifflement en fin de cuisson.

Un film parfaitement adapté

Le film servant à sceller la barquette est bien plus qu’une simple feuille de plastique. Nous avons consacré des années d’étude à la façon dont il résiste à l’étirement, au scellage au niveau du pourtour de la barquette, à sa manière de réagir à la plage de températures, au fait d’être coupé, percé, etc. Aujourd’hui, nous pouvons déclarer que le film est parfaitement adapté!

Un design anti zone froide

Ce qui ressemble a priori à une barquette classique ne laisse rien au hasard, tant par sa forme et son design que par le choix du matériau. La barquette Micvac a fait l’objet de recherches approfondies pour assurer une distribution thermique optimale lorsque le plat est réchauffé au four à micro-ondes. Parfaitement adaptée aux micro-ondes, la forme ovale de la barquette garantit une cuisson homogène et empêche une cuisson excessive sur les bords. Le fond souple de la barquette est conçu pour subir une déformation contrôlée lors de la mise sous vide naturelle de la barquette. Le film effectue le même mouvement vers l’intérieur, ce qui réduit considérablement l’espace entre le couvercle et le fond et minimise le risque de zone froide.

À chaque besoin son emballage

 La gamme de barquettes disponibles comporte différentes couleurs, formes et tailles, allant de 200 g à un kilo. Doté de deux compartiments, notre nouveau modèle permet de séparer les composantes d’un plat, comme par exemple le riz et les légumes, ce qui étend le champ des préparations possibles. Le procédé Micvac permet aussi la cuisson en emballages thermoformés et en poches, que nous proposons également en différentes formes et tailles. Les étapes de la séquence de production propre au procédé Micvac nécessitent une chaîne de production complète. L’ensemble est conçu pour que chaque composant joue son rôle dans le cadre d’un processus unique et continu.

ParLa rédaction
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend